Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

Liqueur Costes

Sujets relatifs :

,
Sur le marché des spiritueux, le suremballage est quasiment obligatoire. Néanmoins, cette pratique est onéreuse et gourmande en matériau. De plus, elle revient à cacher une bouteille esthétique qui ne demande qu'à se montrer. La liqueur Costes enfreint cette règle : son suremballage original dévoile la beauté de ce qu'il contient.

1. CHEZ L'INDUSTRIEL

L'art du flaconnage dans l'univers des spiritueux n'a rien à envier à celui des parfums. Certains flacons d'alcool sont de véritables sculptures, des objets de designers, dignes d'être exposés dans des musées d'arts décoratifs. Cependant, sur ces deux marchés, il paraît impensable de mettre en vente le flacon nu. Celui-ci est systématiquement caché dans un étui dont l'esthétique n'a souvent rien à voir avec celle du flacon qu'il contient. Certes, ces suremballages protègent leur fragile contenu. Cependant, ils ne le mettent absolument pas en valeur. La liqueur Costes a opté pour un parti pris radicalement différent. Son étui en carton noir agit comme un véritable encadrement qui, outre son côté fonctionnel et protecteur, a pour mission de sublimer la bouteille qu'il contient. D'une simplicité déconcertante, mais d'une efficacité remarquable, ce suremballage dénote par rapport à ce que nous avons l'habitude de voir. Lui montre l'essentiel : une bouteille esthétique qui laisse apparaître en transparence la marque Costes. Un autre avantage de taille caractérise ce suremballage : il est peu consommateur en matériau d'emballage.

Le commentaire de Fabrice Peltier

Un suremballage minimaliste qui sublime le flacon qu'il contient.

2. CHEZ LE DISTRIBUTEUR

Dans son suremballage original, la bouteille de liqueur Costes est extrêmement visible et très attrayante dans les rayons. Sa poignée de portage en partie supérieure est une invitation à la prise en main.

Le commentaire de Fabrice Peltier

Un suremballage qui présente une réelle attractivité en rayon et qui est très pratique à emporter.

3. CHEZ L'UTILISATEUR

Le suremballage, pratique pour transporter la bouteille de liqueur Costes, est aussi très facile à ouvrir. Qui plus est, il peut se refermer sur sa bouteille, si besoin est.

Le commentaire de Fabrice Peltier

Un suremballage qui offre une gestuelle d'ouverture extrêmement simple.

4. À LA POUBELLE

Le suremballage de la liqueur Costes est un exemple d'éco-conception. Il est très peu consommateur en carton. En fin de vie, c'est un déchet d'emballage recyclable, peu encombrant dans les bacs de tri sélectif.

Le commentaire de Fabrice Peltier

Un suremballage éco-conçu, facile à jeter et facile à recycler.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Cosmetic 360 se félicite de sa première édition numérique

Rendez-vous

Cosmetic 360 se félicite de sa première édition numérique

Avec e-Cosmetic 360, les organisateurs du salon de l’innovation cosmétique ont fait le choix du virtuel pour dépasser les limitations liées à la crise sanitaire. Pour sa première édition,[…]

Aptar lance une offre full service autour du soin et de la désinfection des mains

Technologie

Aptar lance une offre full service autour du soin et de la désinfection des mains

Easyfairs reporte ADF, PCD et PLD au mois de juin

Rendez-vous

Easyfairs reporte ADF, PCD et PLD au mois de juin

Stoelzle reconstruira son four en fin d’année

Investissements

Stoelzle reconstruira son four en fin d’année

Plus d'articles