Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

L’Occitane parmi les marques les plus engagées selon Ellen MacArthur

Pierre Monnier
L’Occitane parmi les marques les plus engagées selon Ellen MacArthur

© L'Occitane

Dans son dernier rapport, la fondation Ellen MacArthur place la marque de cosmétiques parmi celles ayant le plus d’initiatives dans l’économie circulaire. –

« Cette distinction a beaucoup de valeur pour nous. » Le directeur R&D packaging de L’Occitane, David Bayard, ne cache pas son plaisir. Dans son rapport d’étape 2021, la Fondation Ellen MacArthur dresse un bilan des changements en matière d’économie circulaire des plastiques par les entreprises, les gouvernements et les autres organisations signataires et pointe ainsi les avancées de L’Occitane dans certains domaines. « Elle confirme le bien-fondé des stratégies et des actions mises en place en matière de gestion des plastiques et, simultanément, nous encourage à faire encore mieux », indique David Bayard.

Objectif trois fois 100 %

Les entreprises signataires sont engagées à éliminer les emballages « problématiques » et à multiplier par cinq l’utilisation de plastiques recyclés entre 2019 et 2025. Pour sa part, L’Occitane s’est fixé des objectifs forts allant dans ce sens. D’ici à 2025, la marque vise un taux de matériaux recyclés dans ces emballages de 40 %, contre 21,4 % aujourd’hui, et une réduction de 10 % du poids total annuel de résine utilisée. Un ambitieux objectif « 3 x 100 % » doit aussi être mis en place pour l’horizon 2025 : 100 % de flacons issus de matériaux recyclés, 100 % d’emballages en plastiques recyclables, réutilisables ou compostables, et 100 % de ses boutiques en propre proposant un service de recyclage.

L’Occitane déploie son action pour réduire son utilisation de plastique à travers plusieurs initiatives. La marque prévoit notamment de supprimer les cellophanes de ses produits d’ici à l’année prochaine. Des alternatives aux solutions packaging conventionnelles voient également le jour à travers la commercialisation de shampoings solides conditionnés dans des étuis en carton ou la mise en place de fontaine à vrac au sein de ses boutiques en propre. Ces dernières proposent des bouteilles en aluminium réutilisables pour une économie de 94 % du plastique par rapport à un achat classique. Les écorecharges jouent aussi un rôle dans la baisse de consommation du plastique avec des formats de type Doypack nécessitant en moyenne 85 % de résine en moins – pour une économie totale de 200 tonnes annuelles.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

XPaper, le distributeur airless en papier de Lumson, récompensé

Concours

XPaper, le distributeur airless en papier de Lumson, récompensé

La solution du fabricant d’emballages cosmétiques italien a remporté le prix de l’innovation de l’Adi Design Index 2021. – L’Adi Design Index a reconnu l’ingéniosité de la[…]

25/11/2021 | PapierCarton plat
Berry Global dévoile ses solutions d’emballages durables

Economie circulaire

Berry Global dévoile ses solutions d’emballages durables

Estée Lauder rejoint le consortium Pulpex et vise une bouteille papier

Innovation

Estée Lauder rejoint le consortium Pulpex et vise une bouteille papier

Le verre recyclé devient la norme chez Verescence

Stratégie

Le verre recyclé devient la norme chez Verescence

Plus d'articles