Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

[Covid-19] Comment les usines d’Albéa s’organisent pour poursuivre leur activité

Pierre Monnier

Mis à jour le 25/03/2020 à 19h49

[Covid-19] Comment les usines d’Albéa s’organisent pour poursuivre leur activité

L'usine Albéa de Simandre a repris son activité après deux jours de désinfection dus à la suspicion d'un cas de coronavirus.

© Albéa

Les sept usines d’Albéa en France continuent de fournir leurs clients tout en participant à « l’effort de guerre ». Le fabricant d’emballages en plastique a instauré des mesures de sécurité renforcées et ferme ses sites le temps d’une désinfection à chaque suspicion de cas de coronavirus. –

LVMH, Unilever, L’Oréal ou encore Fareva… Pour accompagner ses clients ayant réorienté leur production pour subvenir aux besoins de gel hydroalcoolique, Albéa se retrouve à son tour en première ligne pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Le fabricant d’emballages a ainsi vu ses demandes de pompes exploser dans les dernières semaines. Car, au côté du flacon qui contient la formule antibactérienne, la pompe (lotion ou mousse) est le deuxième élément indispensable pour fournir une solution packaging efficace au nettoyage des mains. Plus étonnant, l’activité des tubes est elle aussi en ébullition. Avec ses délais de production rapides, de plus en plus d’acteurs participant à « l’effort de guerre » en réclament pour accélérer le conditionnement et donc l’expédition vers les hôpitaux, les collectivités et les pharmacies.

Des mesures pour rassurer les salariés

Un besoin national qui entraîne un besoin de personnel dans les sept usines françaises du groupe. Pour faire face à l’épidémie tout en réduisant le risque de contamination, de nombreuses mesures ont été identifiées – avec le personnel et les membres de la Commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT) – puis mises en place. « Nous mettons en oeuvre des mesures précises notamment en ce qui concerne les distances de sécurité, le port de masques, le nettoyage des surfaces. Nous faisons tout ce qui est possible pour assurer la sécurité des salariés », explique Cécile Tuil, la vice-présidente de la communication du groupe. Un comité de crise au niveau mondial se réunit d’ailleurs chaque jour pour faire le point sur l’évolution de la situation.

Des fermetures d’usine pour désinfection

Si l’activité des sites est maintenue, il n’est pas rare de trouver dans la presse locale des articles annonçant la fermeture d'une unité en raison de la suspicion de cas de coronavirus chez certains salariés. Afin d’assurer au mieux la protection des employés, des protocoles ont été établis pour que les directions de chaque site puissent le fermer et procéder à sa désinfection. Ce 25 mars, l’activité a repris à Simandre (Saône-et-Loire), tandis que les bâtiments de Plouhinec (Morbihan) et de Sainte-Menehould (Albéa Argonne, Marne) sont en cours de nettoyage. Les collaborateurs devraient reprendre l'activité respectivement les 26 et 27 mars.

Apprendre pour mieux anticiper

C’est par ce moyen qu’Albéa poursuit sa production dans la majorité de ses 40 sites dans le monde. L’usine italienne de Bottanuco, le centre d’expertise européen dans la confection des mascaras, est fortement impactée par la crise sanitaire et ne fournit qu’un service minimum. L’activité en Inde est également perturbée après l’annonce d’un couvre-feu total dans le pays. Réputée pour sa bonne gestion au niveau environnement, hygiène, sécurité (EHS), l’entreprise est convaincue qu'elle ressortira de cette crise encore plus solide et davantage préparée. « Nous avons déjà énormément appris durant cette période, assure Cécile Tuil. Par exemple, à travers nos usines en Chine, nous savons désormais comment redémarrer des sites après une crise sanitaire. En Europe, nous la subissons de plein fouet mais parvenons à maintenir une activité, en renforçant la sécurité. » L’ensemble des mesures et des procédures établies pendant les dernières semaines doivent permettre aux usines situées dans des régions n’ayant pas atteint le pic de l’épidémie de pouvoir réagir efficacement dans des délais restreints. Les équipes sont déjà sur le pont pour accompagner les implantations américaines.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une acquisition espagnole pour Alpla

Acquisitions

Une acquisition espagnole pour Alpla

Avec Bopla, le groupe autrichien d’emballage plastique complète son portefeuille dans la cosmétique, l’hygiène et l’entretien ménager. - L’autrichien Alpla annonce l’acquisition de[…]

La production d’aérosols en légère baisse sur l’année 2019

Profession

La production d’aérosols en légère baisse sur l’année 2019

Albéa finalise la vente de son activité distribution à Silgan

Acquisitions

Albéa finalise la vente de son activité distribution à Silgan

« La convivialité a pris le dessus dans la relation client », observe Hervé Delaigue, directeur commercial de G. Pivaudran

Entretien

« La convivialité a pris le dessus dans la relation client », observe Hervé Delaigue, directeur commercial de G. Pivaudran

Plus d'articles