Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Innovation

Avec Odyssée, Pochet soigne la rechargeabilité de ses pots

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Avec Odyssée, Pochet soigne la rechargeabilité de ses pots

Le pot rechargeable Odyssée accueille une cupule en verre.

© Pochet

Lors de Luxe Pack Monaco, le verrier a dévoilé un pot rechargeable qui peut, au besoin, se glisser dans un sac de voyage. Pochet a également présenté un système de désassemblage des coiffes de parfum. –

Non, les fabricants d’emballages ne sont pas restés inactifs durant les dix-huit derniers mois. Malgré une période chahutée, la crise sanitaire a permis une transformation plus rapide des portefeuilles de solutions. Chez Pochet, l’innovation s’est exprimée à travers un nouveau pot. Baptisé Odyssée, le packaging est fabriqué en verre et intègre une recharge elle aussi en verre. Brevetée, cette offre propose une double utilisation puisque l’écrin peut être placé dans la salle de bains tandis que sa recharge peut être retirée du pot. Refermable avec son propre capot, le produit devient alors nomade et peut se glisser dans un sac de voyage. Si les éléments en verre sont fabriqués par Pochet du Courval, un travail commun avec Qualipac a été mené pour les questions d’herméticité lors de la fermeture.

Une filière de collecte spécifique

Lors de Luxe Pack Monaco, le groupe Pochet a présenté la coiffe éternelle. Il s’agit d’une coiffe de parfum aimantée entièrement désassemblable à l’aide d’un outil développé par l’entreprise. Avec lui, il est possible de séparer l’insert, l’habillage, le lest et l’aimant afin d’orienter convenablement ces pièces dans des filières de retraitement distinctes avec la possibilité de réutiliser les lests et aimants. Cette revalorisation se fait chez le collecteur, après que les consommateurs ont rapporté leur flacon vide en magasin. À travers ce service, Pochet affiche sa « volonté d’impulser un mouvement » avec l’idée de mettre en place une filière de collecte spécifique. Un impératif dans le domaine du recyclage dont le principal frein est souvent un manque de volume. Pour l’heure, l’empreinte carbone de la Coiffe éternelle est diminuée de 50 % par rapport à une coiffe classique.

Un verre recyclé toujours aussi brillant

Le salon de l’emballage de luxe était également l’occasion pour le fabricant de développer sa feuille de route en matière de responsabilité sociétale d'entreprise (RSE) à travers plusieurs objectifs. D’ici à 2030, Pochet du Courval souhaite mettre en place un ambitieux plan pour réduire de 45 % son empreinte carbone. Pour ce faire, la division verre du groupe mise sur de nouvelles technologies de fusion, notamment à travers le travail européen sur les fours électriques mené avec de nombreux acteurs du secteur. L’intégration de verre recyclé sera également l’un des moyens de limiter les émissions. Pochet a d’ailleurs dévoilé Seva 3, la dernière version de son offre de verre recyclé intégrant 15 % de calcin pour un résultat toujours aussi brillant. Le fabricant s’est même assuré de conserver l’aspect luxe de ses produits avec une première mise en application sur le flacon N°5 de Chanel.


Rebrûlage du flacon N°5 de Chanel en verre Seva 3.

Au sein de Qualipac, la transition écologique passera par une accélération du programme « Plastiques vertueux ». Depuis 2019, il vise à utiliser davantage de résines recyclées dans sa production. D’ici à 2025, le taux de recyclé dans les produits de Qualipac atteindra 10 %. En découle une prévision 2021-2022 d’utiliser plus de 13 % de plastiques recyclés en poids dans les projets lancés ou en cours de développement.

Une prévisualisation fidèle au rendu final

Enfin, le groupe a misé sur une réduction du temps de développement. Avec Morphoz, l’entreprise propose un service de modélisation 3D permettant de prévisualiser le plus fidèlement possible un flacon. De l’écoulement du verre chaud dans le moule au rendu de la transparence et du véritable cheminement de lumière, un site Internet dédié permet de rendre plus rapide les conceptions. Notamment grâce à l’intégration, dès le départ du projet, de la faisabilité technique. Pochet et ses clients gagnent ainsi en agilité tout en facilitant les échanges à travers un espace sécurisé permettant une consultation à distance des avancées. Le service a d’ores et déjà montré ses possibilités avec Fenty Beauty, la marque de Rihanna, qui y a développé un flacon dont les courbes féminines s’inscrivent sur la face interne du packaging.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Albéa veut transformer ses emballages rigides

Technologie

Albéa veut transformer ses emballages rigides

Le fabricant souhaite prendre un virage vers l’écoconception et le développement durable. Albéa a fait certifier ISCC quatre de ses usines, dont une en France à Simandre (Saône-et-Loire). – Face[…]

22/10/2021 | PlastiquesParfums
Quadpack améliore son centre de prototypage grâce à l’impression 3D

Technologie

Quadpack améliore son centre de prototypage grâce à l’impression 3D

Pour ses 50 ans, l’usine Socoplan se dote d’un nouvel entrepôt

Investissements

Pour ses 50 ans, l’usine Socoplan se dote d’un nouvel entrepôt

Plasmatreat sublime les emballages de luxe en verre

Technologie

Plasmatreat sublime les emballages de luxe en verre

Plus d'articles