Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

A Luxe Pack, l'emballage fait toujours rêver malgré la conjoncture

AF

Sujets relatifs :

, ,

De mercredi à samedi, au Grimaldi Forum de Monaco, les utilisateurs d'emballages de luxe ont rendez-vous avec ceux qui donneront des formes de rêve à leurs étuis, flacons, tubes... L'organisateur Idice attend 230 exposants dont 40 % d'étrangers, sur 5 000 mètres carrés de surface. Côté visiteurs, ils étaient 4 481 l'an dernier, dont 45 % d'étrangers, venant du monde de la parfumerie et des cosmétiques pour 72 % d'entre eux. La conjoncture n'est pas au beau fixe, certes, mais le domaine du luxe, relativement épargné, continue à tirer l'innovation technique et créative au sein de la profession de l'emballage. On a vu ces dernières années sur ce même salon des pompes airless à poche ou à piston pour protéger les formules sensibles à l'oxydation ; les tubes s'y mettent grâce au système antiretour Airbackless de Cebal (Pechiney). « Je vois deux grandes tendances se dégager : fonctionnalité et effets visuels », témoigne Laure Mounier, chef de produit tubes plastique chez Cebal. Pour des tubes laminés à sensation, Cebal propose un embossage réalisé par calandrage, créant le relief du cuir, par exemple. Effets nacrés, miroirs, couleurs changeant selon l'angle d'observation..., les imprimeurs nous en jettent plein les yeux. Spécialiste de la transformation du carton, LGR exposera pour la seconde fois puisqu'il compte un pôle luxe depuis le rachat en septembre 2001 de Cospack, Lhomme et Nortier qui a imprimé les étuis de la ligne maquillage de Nina Ricci. Le groupe investit 2 millions d'euros dans le site flambant neuf de Nortier, pour une machine d'impression offset 10 groupes, idéale pour des impressions à effet, sur support métallisé par exemple. « Bien sûr, le premier semestre a été mauvais, mais nous sentons, pour notre part, un frémissement. Le luxe est porteur à moyen terme », assure Philippe Ravoire, le Pdg. Les chimistes ne sont pas en reste : les copolyesters d'Eastman narguent toujours le verre avec, désormais, un grade pour l'injection soufflage qui reste transparent jusqu'à 1 cm d'épaisseur et compte une première référence aux Etats-Unis auprès de Victoria Street. Pour l'injection moulage, l'Eastar DN011 est encore plus transparent et plus résistant chimiquement que l'actuel AN004. Un tout petit aperçu des richesses de Luxe Pack...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Stoelzle Glass investit dans son premier site américain

Acquisitions

Stoelzle Glass investit dans son premier site américain

Le groupe verrier autrichien a annoncé l’acquisition de la verrerie de Monaca (Pennsylvanie) auprès d’Anchor Hocking Glass. Avec cette opération, Stoelzle s’installe pour la première fois aux[…]

05/03/2021 | Hygiène-BeautéVerre
Superga Beauty s’installe en Inde à travers une filiale

Stratégie

Superga Beauty s’installe en Inde à travers une filiale

À travers Pacificglas, Verescence s’installe en Asie

Acquisitions

À travers Pacificglas, Verescence s’installe en Asie

Les résultats consolidés de PSB industries en chute de 25 %

Résultats

Les résultats consolidés de PSB industries en chute de 25 %

Plus d'articles