Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Une puce RFID intégrée au papier

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Une puce RFID intégrée au papier

© STYLEWEDDPHOTO

ISBC a travaillé avec Sappi pour mettre au point cette solution qui vise à faciliter la mise en œuvre et l’impression des étiquettes « intelligentes » tout en réduisant l’impact sur l’environnement. - 

 

Les étiquettes RFID ne sont pas une nouveauté en soi. Constituées d’une puce et d’un filament servant d’antenne, elles ont la capacité d’emmagasiner des informations et de les restituer dès qu’elles sont lues. Ces possibilités, qui vont de pair avec un coût relativement faible, ont multiplié les applications : documents d’identité, identification de palettes et de casiers, lutte contre la contrefaçon et la démarque inconnue de parfums et spiritueux, paiement automatique en caisse… Les étiquettes RFID, appelées « tags » par certains, sont généralement disponibles sur un film transparent, en polychlorure de vinyle (PVC) ou en polyéthylène téréphtalate (PET), destiné à être collé sur le produit ou sur l’étiquette elle-même. ISBC propose de se passer de ces substrats et d’incorporer la puce et l’antenne au papier, en « sandwich ».

Toucher soyeux

La société basée à Singapour, dont la spécialité sont justement les solutions basées sur les technologies RFID, s’est faite aider par Sappi. Ce dernier a mis à sa disposition le Swiss Matt, un papier pour l’impression jet d’encre dont les principales caractéristiques peuvent se résumer à une teinte très claire et un toucher soyeux. L’intégration des dispositifs RFID est réalisée dans l’une des usines de ISBC située près de Moscou (Russie). Baptisé ISBC RFID, ce papier « intelligent » reste facile à imprimer même s’il incorpore des composants électroniques. L’opération peut être réalisée avec différents types de procédés ou machines sans qu’il soit nécessaire d’investir dans de nouveaux équipements. L’encodage de la puce est réalisé sur une machine dédiée. Au-delà de la mise en œuvre et de l’impression, ISBC évoque des gains environnementaux, notamment l’élimination du film plastique, mais aussi moins de déchets et d’énergie au cours du processus d’impression. 

Parmi les marchés ciblés, ISBC vise les cartes de visite, les autocollants ainsi que les étiquettes pour la lutte contre la contrefaçon et le vol.

Sappi produit de la pâte chimique, des papiers d'impression, des papiers d'emballage et de spécialité, des papiers enduits et intercalaires, des biomatériaux. Le groupe, dont le siège social se situe à Johannesbourg, en Afrique du Sud, emploie 12 500 employés pour un chiffre d’affaires de 4,6 milliards de dollars en 2020. Sappi dispose de dix-huit sites de production répartis dans neuf pays.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Multivac étiquette les pizzas

Economie circulaire

Multivac étiquette les pizzas

Le constructeur de matériel de conditionnement lance le concept « Full Wrap Labelling » pour les produits plats, en alternative au carton. -    Les statistiques sont claires : les pizzas surgelées ne se sont[…]

Étiquettes : Lecta rejoint Celab

Profession

Étiquettes : Lecta rejoint Celab

Herma passe au recyclé pour ses étiquettes logistiques

Economie circulaire

Herma passe au recyclé pour ses étiquettes logistiques

NCI prend le contrôle de Sopano

Acquisitions

NCI prend le contrôle de Sopano

Plus d'articles