Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Editorial

Pataquès dans la plasturgie

Henri Saporta

Mis à jour le 19/09/2018 à 16h03

Pataquès dans la plasturgie

Faut-il recycler, composter, incinérer ou réutiliser les plastiques ? Et en même temps, faut-il choisir ?

 

En 2017, "recycler 100% des plastiques en 2025" était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron, le président de la République. Cette promesse est désormais intégrée dans la feuille de route pour l’économie circulaire présentée le 23 avril 2018 par Édouard Philippe, le Premier ministre. Sous l’impulsion de Brune Poirson, secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, les industriels de l’emballage et de la plasturgie planchent depuis maintenant plusieurs mois pour proposer des engagements volontaires dans le recyclage. À la suite de la grande réunion qui a eu lieu à Bercy le 2 juillet, les annonces d'investissement se succèdent. C’est peu dire, dans ces conditions, que l’amendement porté par François-Michel Lambert adopté contre toute attente le vendredi 14 septembre sème le trouble. Engagé de longue date dans l'écologie, le député de la majorité présidentielle est aussi le fondateur et président de l'Institut national de l'économie circulaire. Pour tout dire, les professionnels demeurent sans voix. En nouvelle lecture du projet de loi agriculture et alimentation (Egalim), l’Assemblée nationale a, en effet, approuvé, vendredi 14 septembre, l'interdiction des "couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes".

Compostage domestique

Dans le Code de l’environnement, le texte compilé devient le suivant : "Au plus tard le 1er janvier 2020, il est mis fin à la mise à disposition des gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes, et bâtonnets mélangeurs pour boissons en matière plastique, sauf ceux compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées". C’est donc[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Trioplast obtient la certification Blue Angel

Economie circulaire

Trioplast obtient la certification Blue Angel

Le film d’ensilage Trioblack est composé à plus de 96% de polyéthylène recyclé. - C’est le premier film d’ensilage ainsi certifié dans le monde, d’après Trioplast : la[…]

Vers un affichage environnemental des aliments ?

Profession

Vers un affichage environnemental des aliments ?

Alpla va recycler du PEhd au Mexique

Economie circulaire

Alpla va recycler du PEhd au Mexique

Leclerc supprime tous les sacs de caisse en plastique

Economie circulaire

Leclerc supprime tous les sacs de caisse en plastique

Plus d'articles