Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Pourtant prévu en octobre, Cosmetic 360 joue la sécurité avec une édition virtuelle

Pierre Monnier
Pourtant prévu en octobre, Cosmetic 360 joue la sécurité avec une édition virtuelle

L'an dernier, Ségolène Royal avait inauguré le rendez-vous de l'innovation cosmétique.

© Twitter / CC / @Devup_

Le salon Cosmetic 360 n’accueillera pas de visiteurs cette année. Face à l’incertitude liée à l’épidémie de Covd-19, les organisateurs invitent entreprises et visiteurs à se retrouver les 12 et 13 octobre à travers une plate-forme numérique. Dans la foulée, le pôle de compétitivité Cosmetic Valley dévoilera les mesures d’un plan de relance lors des États généraux de la filière parfumerie-cosmétique  –

Il n’y aura pas de rendez-vous au Carrousel du Louvre cette année. Avec plus de 5 000 visiteurs en 2019, Cosmetic 360 prend ses précautions et anticipe les conséquences du coronavirus sur son rendez-vous. La sixième édition du salon, créé par Cosmetic Valley autour de l’innovation cosmétique, ne réunira donc pas les professionnels de la filière à Paris, mais sur Internet. Le pôle de compétitivité de la parfumerie-cosmétique évite ainsi les probables restrictions de déplacement en réunissant exposants et visiteurs les 12 et 13 octobre sur une plate-forme numérique. Pour l’occasion, l’événement sera renommé e-Cosmetic 360.

Des parcours hyperdynamiques et agiles

« La dimension virtuelle du salon e-Cosmetic 360 a pour but d’être un accélérateur d’innovation et de business. Il le sera peut-être d’ailleurs plus que jamais ! , souligne Franckie Béchereau, la directrice du salon, dans un communiqué. Les entreprises, marques, centres d’innovation ont besoin de relance, de partage et d’émulation collective. Le numérique est adapté à des parcours hyperdynamiques et agiles, essentiels pour cette édition 2020. »

Prise très en amont, la décision de dématérialiser Cosmetic 360 ne devrait pas dénaturer le rendez-vous. Les organisateurs assurent d’ailleurs que ce qui fait son ADN depuis ses débuts sera maintenu. Le salon restera donc « une plate-forme de l’innovation à 360, une synergie inédite entre innovation, recherche et business, un tremplin pour les start-up et un carrefour indispensable pour les porteurs de projets innovants issus des quatre coins de la planète », décrit le communiqué.

Un plan de relance pour la filière

Selon sa directrice l’accès au salon via une plate-forme web devrait permettre de toucher un visitorat plus diversifié. « Nous accélérons encore notre communication autour de l’innovation croisée, entre la cosmétique et d’autres secteurs clés tels que les technologies, les sciences, l’environnement, l’agriculture, l’agroalimentaire, la santé, la logistique et les services », liste Franckie Béchereau.

Dans la foulée de ce rendez-vous numérique, Cosmetic Valley organisera les 14 et 15 octobre 2020, au Carrousel du Louvre, les États généraux de la filière. Cette réunion des décideurs et des acteurs publics et privés doit présenter un plan de relance pour les entreprises de la cosmétique-parfumerie.

Accélérer la mue du secteur cosmétique

Persuadé que cette crise créera une rupture, Christophe Masson, le directeur général de Cosmetic Valley, détaille : « Notre thématique – Nouvelle relance, nouvelle croissance – doit donner un grand signa d’accélération de la mue du secteur cosmétique. Et augmenter la valeur française, dans sa raison d’être de prendre soin de l’homme et de l’environnement, de répondre aux nouveaux besoins de bien-être et de sécurité. »

Afin de définir les mesures de ce plan de relance de la filière, Cosmetic Valley recueillera les enjeux et propositions des acteurs du 1er au 30 juin. Cela s’organisera au travers de consultations participatives ouvertes aux industriels, entrepreneurs, enseignants et chercheurs. Des ateliers thématiques seront ensuite mis en place du 1er juillet au 30 septembre pour construire un plan de relance. Ils se déclineront via des cellules de relance territoriales, nationales et européennes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Avec Abeo, Arcade Beauty facilite les campagnes d’échantillonnage sur Internet

Innovation

Avec Abeo, Arcade Beauty facilite les campagnes d’échantillonnage sur Internet

La plate-forme d’Arcade Beauty vise à améliorer l’efficacité de la distribution d’échantillons et de miniproduits sur les réseaux sociaux. Baptisée Abeo, elle permet aux marques de[…]

Little Agency réinvente le design packaging d’Elsève et de Givenchy

Innovation

Little Agency réinvente le design packaging d’Elsève et de Givenchy

[Covid-19] Les mesures de Luxe Pack Monaco pour rassurer exposants et visiteurs

Rendez-vous

[Covid-19] Les mesures de Luxe Pack Monaco pour rassurer exposants et visiteurs

Murad choisit le pack Neomix d’Aptar pour ses formules de pointe

Technologie

Murad choisit le pack Neomix d’Aptar pour ses formules de pointe

Plus d'articles