Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Investissements

Marchesini crée une division beauté

Marchesini crée une division beauté

Le constructeur italien a ouvert de nouveaux locaux de 5000 m², au siège de Pianoro (Italie), qui hébergeront les activités de ses filiales Dumek, Axomatic et V2 et du spécialiste des rouge à lèvres Cosmatic, nouvellement acquis. -

Bien connu des professionnels de la pharmacie, secteur pour lequel il développe des lignes de conditionnement, Marchesini essaye depuis quelques années de s’ouvrir à un nouveau marché, celui de la cosmétique. Le groupe italien propose déjà à son catalogue plusieurs machines pour ce domaine d’activité. II annonce maintenant la création d’une division dédiée à la beauté. Celle-ci disposera de 5000 m² de nouveaux locaux, au siège de Pianoro (ci-dessous), dans les collines aux alentours de Bologne (Italie), qui abriteront les bureaux et le département de production pour l'ensemble des activités du groupe dans ce domaine.

Outre les machines estampillées Marchesini et les technologies d'ingénierie des sociétés Dumek, Axomatic et V2, acquises au cours des trois dernières années, la division intégrera notamment Cosmatic qui vient d’être racheté. Basée à Omago (Italie), cette entreprise développe des machines pour la fabrication et le remplissage de rouge à lèvres et le conditionnement de fond de teint, deux spécialités qui échappaient jusque-là à Marchesini.

Plusieurs opérations délicates

Le conditionnement de rouges à lèvres implique plusieurs étapes délicates que seuls quelques spécialistes dans le monde maîtrisent à la perfection. Il s’agit d’une part de fabriquer le "raisin", composée d’un gel cireux formé à partir de cires gélifiées avec de l'huile, de la graisse et de la résine, coloré avec des pigments et complété avec des arômes, des antioxydants et une série d'ingrédients actifs puis de le verser dans des moules en silicone froids de différentes formes et tailles. « Bien que l'utilisation de masques pour le visage ait réduit les achats de rouges à lèvres et autres produits de maquillage, nous considérons Cosmatic comme un partenaire très intéressant car c'est l'une des rares entreprises italiennes à posséder une telle expertise spécifique », explique Pietro Cassani, Pdg de Marchesini. Et d’ajouter : « Notre objectif pour 2021 est de répliquer dans le segment cosmétique ce que nous faisons déjà pour le segment pharmaceutique, c'est-à-dire la création de lignes de production entières capables de réaliser toutes les opérations demandées par le client, depuis le traitement du produit jusqu'à son emballage final. Nous sommes convaincus qu'une fois que la pandémie commencera à diminuer, les ventes de biens de consommation rapides, tels que les produits de maquillage, reprendront ».

La division cosmétique pourra compter, outre les 5000 m² de bureaux et d’ateliers, de 4000 m² de locaux suppleménentaires pour les relations clients. Elle sera dirigée par Lorenzo Gatti, qui recouvrait jusque-là les fonctions de chef de zone pour le groupe. Le marché italien des cosmétiques se montait à 9,6 milliards d'euros en 2020. En baisse de 9,3% par rapport à 2019, il ne devrait pas progresser avant 2022.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les résultats consolidés de PSB industries en chute de 25 %

Résultats

Les résultats consolidés de PSB industries en chute de 25 %

Dès la publication de son chiffre d’affaires prévisionnel, il était possible de voir l’impact de la crise sanitaire sur le groupe de plasturgie. PSB industries a publié ses résultats[…]

26/02/2021 | PlastiquesParfums
Avec la pandémie, Aptar compense ses pertes en 2020

Résultats

Avec la pandémie, Aptar compense ses pertes en 2020

Pusterla 1880 conforte sa position en reprenant Adine

Acquisitions

Pusterla 1880 conforte sa position en reprenant Adine

Mademoiselle Bio refond son identité graphique avec Dragon rouge

Technologie

Mademoiselle Bio refond son identité graphique avec Dragon rouge

Plus d'articles