Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Décryptage

Verallia reçoit l’approbation de l’AMF en vue de son introduction en Bourse

Pierre Monnier

Mis à jour le 05/09/2019 à 16h50

Sujets relatifs :

, ,
Verallia reçoit l’approbation de l’AMF en vue de son introduction en Bourse

Michel Giannuzzi, le Pdg du groupe Verallia.

© Verallia

Le groupe verrier a annoncé le 5 septembre que son document d’enregistrement a été validé par l’Autorité des marchés financiers (AMF). Il s’agit d’une première étape importante dans le projet d’introduction en Bourse de Verallia qui pourrait se concrétiser dans les prochaines semaines. –

Le feuilleton industriel commencé en 2011 approcherait-il de sa conclusion ? Ce jeudi 5 septembre au matin, Verallia a annoncé l’approbation de son document d’enregistrement par l’Autorité des marchés financiers (AMF), survenue la veille. Une étape cruciale et indispensable à l’introduction en Bourse du fabricant d’emballages en verre. Désormais, le lancement du groupe sur les marchés n’attend plus que la validation de la note d’opération par l’AMF. Cela devrait intervenir « dans les semaines qui viennent », a indiqué Michel Giannuzzi, le Pdg de Verallia, lors d’une conférence de presse.

Une connaissance des introductions en Bourse

L’avancée de ce projet n’est pas sans rappeler la première tentative d’introduction en Bourse de l’entreprise en 2011. Pourtant, c’est dans un contexte totalement différent que Michel Giannuzzi et Didier Fontaine, le directeur financier du groupe, considèrent l’événement. En l’espace de huit ans, Verallia a d’abord cédé ses activités nord-américaines à son concurrent Ardagh en 2014, avant de changer d’actionnariat. Depuis 2015, le numéro un européen de l’emballage en verre est sorti du périmètre de Saint-Gobain. Avec le fonds d’investissement Apollo et la Banque publique d’investissement (BPI), respectivement actionnaires à hauteur de 90 et 10 %, Verallia a eu droit à une toute nouvelle équipe de direction.

En premier lieu avec l’arrivée de Michel Giannuzzi à la tête du groupe en septembre 2017. Une nomination suivie par celle de Didier Fontaine en février 2018 au poste de directeur financier. Le duo a su insuffler son expérience acquise dans le milieu automobile – chez Michelin et Valeo pour Michel Giannuzzi, chez Plastic Omnium, Inergy Automotive ou Faurecia échappement pour Didier Fontaine – pour redresser de manière significative la rentabilité de l’entreprise. Surtout, les deux dirigeants connaissent les rouages d’une introduction en Bourse. En 2013, le Pdg lançait sur les marchés le spécialiste des revêtements de sols Tarkett tandis que le directeur financier en faisait de même avec l’expert de l’aluminium Constellium. Une expérience qui ressurgit aujourd’hui à travers un calme et une sérénité dans la gestion du projet.

Une tendance favorable pour le verre

Présent dans onze pays, à travers 32 sites de production, trois usines de décor, cinq centres techniques et huit unités de traitement du calcin, le groupe Verallia compte près de 10 000 salariés. Le troisième verrier mondial a su faire[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

KHS va construire une usine en Chine

Investissements

KHS va construire une usine en Chine

L’équipementier allemand va investir 10 millions d’euros à Kunshan pour développer ses marchés en Asie. - Présent en Chine avec ses machines depuis 1904 et avec sa propre filiale à[…]

Les pailles Black System arrivent en France

Economie circulaire

Les pailles Black System arrivent en France

Un nouveau laser pour le codage des canettes chez Markem-Imaje

Technologie

Un nouveau laser pour le codage des canettes chez Markem-Imaje

Le recyclage du verre progresse en Europe

Economie circulaire

Le recyclage du verre progresse en Europe

Plus d'articles