Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Verallia dévoile sa feuille de route pour l’environnement et le social

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Verallia dévoile sa feuille de route pour l’environnement et le social

Michel Giannuzzi, le Pdg de Verallia, détaille la feuille de route de l'entreprise en matière d'environnement, de social et de gouvernance (ESG).

© Verallia

Le groupe verrier a présenté le 21 janvier les objectifs qu’il se fixe pour l’horizon 2025. Verallia vise, entre autres, à augmenter le taux de collecte des emballages en verre, mais aussi à incorporer davantage de calcin dans ses bouteilles. –

« Il y avait un peu de frustration de mon côté. » Les mots de Michel Giannuzzi laissent transparaître l’attachement du Pdg de Verallia aux critères ESG (environnement, social et gouvernance). Depuis octobre 2019 et son introduction en Bourse, le fabricant d’emballages en verre n’avait pas pris le temps de se fixer des objectifs dans ce domaine. Entre émergence de la pandémie de Covid-19, lancement d’un plan de transformation et formulation de sa raison d’être, l’année 2020 a été chargée. Mais le 21 janvier 2021, le groupe a présenté à ses investisseurs sa feuille de route et ses ambitions à l’horizon 2025 en matière d’ESG. Une présentation en dehors des classiques bilans financiers pour leur donner plus d’impact.

Pousser la collecte pour utiliser plus de calcin

Dans la lignée de sa raison d’être – Réimaginer le verre pour construire un avenir durable –, les enjeux environnementaux sont clairement affichés. Tout d’abord, Verallia souhaite favoriser l’économie circulaire du verre en passant de 76 % de matière collectée en 2019 à 83 % en 2025. Cet objectif doit permettre au groupe verrier d’augmenter le taux d’intégration de calcin dans sa production de dix points : de 49 % en 2019 à 59 % en 2025. Pourtant, le producteur de bouteilles et de pots n’a pas la main sur la collecte. Et ce, malgré les huit centres de traitement du calcin (verre collecté pour être réinjecté dans la production) qu’il dirige. Selon le Pdg, il s’agira de motiver et de pousser tout un écosystème lié à la collecte.

« Techniquement, nous sommes capables d’incorporer plus de calcin qu’aujourd’hui, assure Michel Giannuzzi. Le goulot d’étranglement se trouve au niveau de la collecte. » D’ailleurs, la mise en avant du taux de calcin présent dans une bouteille ne réjouit pas le dirigeant. Il refuse même l’idée de concevoir des bouteilles composées à 100 % de matières collectées, assimilant cette demande à du « greenwashing ». « C’est un argument dangereux, souligne-t-il. Ce n’est pas ça qui résout le problème de la planète. Je peux très bien faire des bouteilles avec 100 % de calcin, mais cela implique qu’il y aura d’autres bouteilles avec 0 % de calcin. »

Un pilote pour des bouteilles réutilisables en France

Toujours en lien avec l’économie circulaire, le numéro trois mondial des emballages en verre veut promouvoir la réutilisation viable des bouteilles et pots lorsque cela fait sens. Avec le Brésil, l’Allemagne constitue aujourd’hui un véritable exemple dans ce domaine. Entre juin 2019 et juin 2020, les bouteilles réutilisables d’eaux minérales en verre ont pris 5,4 points de part de marché outre-Rhin. Des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

La valorisation des capsules de café en aluminium relocalisée en France

Economie circulaire

La valorisation des capsules de café en aluminium relocalisée en France

L’Alliance pour le recyclage des capsules en aluminium et Veolia s’associent pour fournir une seconde vie au matériau et au contenu. - De l’aluminium pour fabriquer de nouveaux objets, du marc de café[…]

Earth Cup exposé à l’Élysée

Rendez-vous

Earth Cup exposé à l’Élysée

LPR ouvre une filiale en Roumanie

Investissements

LPR ouvre une filiale en Roumanie

Starbucks va tester la consigne

Economie circulaire

Starbucks va tester la consigne

Plus d'articles