Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Innovation

Un premier test concluant pour le biocarburant dans les verreries

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Un premier test concluant pour le biocarburant dans les verreries

Fabrication de bouteilles en verre dans une usine Encirc.

© Encirc

Encirc et Glass Futures ont réussi à produire des bouteilles uniquement à partir de calcin en utilisant des carburants "verts". La filiale de Vidrala et l’organisme de recherche mettent en avant la faible émission de carbone de cette fabrication. –

L’énergie a toujours été le point faible de l’industrie verrière. Avec des procédés de fabrication lourds et imposants, l’impact environnemental de la production d’emballages en verre est une préoccupation essentielle des entreprises du secteur. L’avancée d’Encirc et de Glass Futures pourrait toutefois changer la donne. La filiale du verrier espagnol Vidrala et le centre de recherche et de technologie dédié à la matière ont « prouvé que les nouvelles bouteilles peuvent être fabriquées à partir de verre recyclé à 100 %, en utilisant uniquement l’énergie en provenance de la combustion de biocarburants à très faible teneur en carbone », détaille un communiqué commun.

Découvrir l’avenir de la production de verre

« Les résultats de cet essai sur les biocarburants sont vraiment remarquables et peignent un futur très brillant et durable pour notre industrie, assure Fiacre O’Donnell, directeur de la durabilité chez Vidrala. Nous nous penchons également sur le développement de l'hydrogène et sur les progrès de la fusion électrique afin de découvrir véritablement l'avenir de la production de verre. Ces contenants à très faible teneur en CO2 que nous fabriquons sont produits pour certains des plus grands noms de l'industrie des boissons, ce qui montre à quel point nous sommes tous unis dans notre quête d'une durabilité totale. »

Les biocarburants sont élaborés à partir de déchets organiques. Ils sont renouvelables et donc plus durables que les carburants utilisés dans le secteur verrier, à savoir le fioul, aujourd’hui quasi disparu, et le gaz. Réalisé sur le site de Derrylin en Irlande du Nord, le test d’Encirc et de Glass Futures est une première mondiale qui doit permettre à toute l’industrie de réduire ses émissions carbonées. Selon les deux entités, le recours aux biocarburants pourrait faire baisser lesdites émissions de 90 %. Un gain écologique qui augmenterait encore davantage avec des bouteilles composées exclusivement de calcin (du verre recyclé injecté directement dans le four).

Rechercher, développer et démontrer des solutions innovantes

« L'essai donne des résultats fantastiques pour le fabricant, l'utilisateur final et le consommateur, pointe Aston Fuller,  directeur général de Glass Futures. Le verre est un produit entièrement recyclable et hautement durable, mais grâce à ce test avec Encirc, nous commençons à voir l'aube des technologies "zéro émission", avec un essai à grande échelle d'un nouveau carburant alternatif à faible teneur en carbone. » Et d’ajouter : « Il s'agit d'un précurseur du centre d'excellence mondial de Glass Futures qui est en cours de réalisation à Saint Helens (Angleterre), où des tests à plus petite échelle auront lieu avec des approches encore plus innovantes. Ces initiatives contribueront à catalyser l'industrie vers une production de verre plus durable et sans carbone. Et l'installation de pointe permettra à ses membres et partenaires de travailler en collaboration pour rechercher, développer et démontrer des solutions inédites. »

Les conclusions définitives et approfondies sont attendues dans les prochains jours. Elles doivent servir de base à la politique du gouvernement britannique en matière de décarbonisation. Cette expérimentation fait partie d’un programme d’innovation énergétique mené par le ministère des Affaires, de l’Énergie et de la Stratégie industrielle (BEIS). Au sein de celui-ci, Glass Futures dirige un projet de 7,1 millions de livres sterling (8,3 millions d’euros) « pour aider à déterminer la voie la plus efficace pour faire passer le secteur du verre à des combustibles à faible teneur en carbone », précise l’organisme. L’objectif est de réaliser une transition écologique tout en protégeant l’industrie verrière qui emploie 23 000 personnes au Royaume-Uni.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Sig investit au Mexique

Investissements

Sig investit au Mexique

Pour accompagner la croissance du marché nord-américain, le spécialiste des solutions de conditionnement aseptiques en brique carton va construire une usine à Querétaro. - Pour faire face à sa forte[…]

16/04/2021 | ComplexeBriques
As You Sow obtient des engagements des marques

Economie circulaire

As You Sow obtient des engagements des marques

Tosca veut bousculer l’offre dans le pooling

Stratégie

Tosca veut bousculer l’offre dans le pooling

Cosfibel dévoile un coffret atypique pour les whiskies Bowmore

Innovation

Cosfibel dévoile un coffret atypique pour les whiskies Bowmore

Plus d'articles