Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Concours

Un Oscar de l’emballage pour Pusterla 1880

Un Oscar de l’emballage pour Pusterla 1880

Maison Ruinart a opté pour une enveloppe en cellulose qui s’ouvre comme une seconde peau.

Une second peau qui s’ouvre comme une robe ! Le jury a été bluffé par l’audace du champagne Maison Ruinart qui a choisi de remplacer le traditionnel étui en carton imprimé par un habillage en cellulose à la texture délicate. Cette création signée Pusterla 1880 s’inscrit également dans une démarche d’allègement. Rehaussé du sceau de la marque, un aimant assure l’ouverture et la fermeture de cet habillage innovant dans un univers réputé pour son conservatisme. Pusterla 1880 revendique deux années de recherche et développement (R&D) avec James Cropper, spécialiste des papiers de création, pour mettre au point cette enveloppe réalisée avec un nouveau procédé de découpe 3D. Sept moules ont été nécessaires pour parvenir au résultat final. Importante pour la bonne conservation du champagne, la barrière aux ultra-violets (UV) est assurée.

Pusterla 1880 a obtenu un Oscar de l’emballage dans la section Papier-carton de la catégorie Transformation.  Le jury distingue des réalisations qui mettent en valeur la technicité et le savoir-faire des transformateurs ou des marques ainsi que leur capacité d’innovation. 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lorina sort en canette

Innovation

Lorina sort en canette

La limonade mosellane vise la consommation nomade avec un format slim de 33 cl. - Innovation dans la limonade : Lorina lance la recette originale de sa boisson en canette, devenant ainsi la première de sa catégorie à[…]

16/07/2021 | AluminiumMarketing
Ball investit au Royaume-Uni et en Russie

Investissements

Ball investit au Royaume-Uni et en Russie

Auum livre ses premières machines

Innovation

Auum livre ses premières machines

La revendication d’Ardagh fait « pshitt »

Profession

La revendication d’Ardagh fait « pshitt »

Plus d'articles