Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Investissements

Un Combi Sidel chez Guedila

Tiziano Polito
Un Combi Sidel chez Guedila
L'embouteilleur algérien a investi dans une ligne d'une capacité de 36 000 bouteilles par heure. -

Les cadences, la souplesse, mais aussi l'hygiène et l'automatisation : telles sont les raisons qui ont conduit Guedila, un embouteilleur d'eau minérale algérien, à opter pour un Combi de marque Sidel. Les deux entreprises se connaissent bien. Guedila a déjà investi dans une ligne Sidel en 2003. Et il s'est décidé à refaire confiance au constructeur français en choisissant une ligne comportant une machine qui combine les fonctions de soufflage et de remplissage d'une capacité de 36 000 bouteilles par heure. L'entreprise se positionne sur le segment "premium" sur son marché national, avec une eau réputée pour sa pureté et son équilibre en sels minéraux, issue d'une source située à 500 mètres d'altitude à l'orée du désert. Guedila connaît, depuis quelques années, un développement considérable, d'où son besoin de disposer d'une installation affichant des cadences de production importantes.

 

Automatisation. Assez souple pour passer cinq formats différents de bouteilles, plus une version bouchon sport, la ligne se veut aussi un modèle d'automatisation avec seulement trois[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Lorina sort en canette

Innovation

Lorina sort en canette

La limonade mosellane vise la consommation nomade avec un format slim de 33 cl. - Innovation dans la limonade : Lorina lance la recette originale de sa boisson en canette, devenant ainsi la première de sa catégorie à[…]

16/07/2021 | AluminiumMarketing
Ball investit au Royaume-Uni et en Russie

Investissements

Ball investit au Royaume-Uni et en Russie

Auum livre ses premières machines

Innovation

Auum livre ses premières machines

La revendication d’Ardagh fait « pshitt »

Profession

La revendication d’Ardagh fait « pshitt »

Plus d'articles