Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Tropicana abandonne la brique

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Tropicana abandonne la brique

La marque de PepsiCo renouvelle son offre de jus de fruits frais avec des bouteilles en PET vierge et recyclé. -

La vente récente de l’usine d’Hermes, dans l’Oise, le laissait penser, la relance de l’offre de jus de fruits frais ce mois-ci le confirme : Tropicana délaisse la brique au profit de la bouteille en polyéthylène téréphtalate (PET). Selon le discours marketing, « Tropicana se réinvente pour continuer à contribuer au développement de cette catégorie et remettre les purs jus au cœur du petit-déjeuner ». Et, pour « mieux répondre aux attentes des consommateurs », la gamme – composée de vingt parfums – est proposée dans une bouteille transparente en PET, comprenant 50% de matière recyclée (rPET), mais de 0,9 l. Le soufflage et le remplissage sont effectués dans l’usine belge de Tropicana, à Zeebrugge.

Transparence

Plus moderne, « le nouveau packaging illustre la philosophie du groupe d’accroître l’utilisation de plastiques recyclés et de concevoir tous ses emballages de manière à ce qu’ils soient recyclables, compostables ou biodégradables », poursuit la marque dans un communiqué. « Les consommateurs sont en quête de l’équilibre parfait entre plaisir, goût et transparence, complète Anne-Sophie Carrier, directrice de la division nutrition chez PepsiCo France. Ils veulent voir le produit et la couleur est un critère important de choix et d’attractivité. » Des consommateurs qui, par ailleurs, ont été associés par le centre de design du groupe à la création de la bouteille et qui ont approuvé la section carrée, la transparence et le col manchonné. En prolongement de cet engagement, un message « clair et précis », qui occupe un tiers de la contre-étiquette, invite à bien trier ces nouveaux contenants.

Ce faisant, le leader des jus frais s’aligne sur ses deux challengers, Andros et Innocent, et s'inscrit dans la tendance qui caractérise l'ensemble du marché : en 2016, selon l'organisation professionnelle Unijus, les briques détenaient encore une part de 47%, (contre 60% en 2010) et les bouteilles en plastique 46% (contre 26% en 2010). Il est cependant à noter que, pour ne pas perturber les fidèles de la marque, les parfums phare seront encore disponibles pendant une année environ dans les briques à toit pointu d’Elopak. Cela suffira-t-il quand les prix au litre que nous avons relevés -chez Monoprix- augmentent de 19 à 23% et à l'unité, malgré le changement de format, de 7 à 11% ?

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Verallia mettra environ 20 % de son capital sur les marchés financiers

Profession

Verallia mettra environ 20 % de son capital sur les marchés financiers

L’introduction en Bourse du fabricant d’emballages en verre est imminente. Le 23 septembre, le groupe Verallia a dévoilé le nombre et le prix indicatif des actions qu’il compte soumettre à Euronext Paris.[…]

23/09/2019 | VerreEau
La consigne inquiète la distribution automatique

Economie circulaire

La consigne inquiète la distribution automatique

Accord dans les bouchons attachés

Profession

Accord dans les bouchons attachés

Coca-Cola passe au fourreau en carton

Economie circulaire

Coca-Cola passe au fourreau en carton

Plus d'articles