Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Tempête médiatique pour Tropicana ?

Henri Saporta

Mis à jour le 14/06/2019 à 12h07

Tempête médiatique pour Tropicana ?

Le choix de basculer vers les bouteilles en PET ne laisse pas indifférent...

Emballages Magazine en a rendu compte le 4 mars, Tropicana a choisi d’abandonner le carton pour liquides alimentaires, les briques, pour basculer l’ensemble de ses gammes de jus de fruits vers le polyéthylène téréphtalate (PET). La marque de PepsiCo a développé pour l’occasion une toute nouvelle bouteille de 0,90 l, comme le concurrent Innocent, qui contient 50% de PET recyclé apte au contact alimentaire direct (rPET). Ce choix relève d’un constat sans appel : avec la transparence pour principal argument, mais aussi les fonctionnalités d’une bouteille, le PET séduit les consommateurs et dévore année après année les positions du carton. Et Innocent, le solide concurrent britannique repris par Coca-Cola, a choisi le  PET dès son lancement en 1999. Unijus chiffre cette tendance : selon l’Union nationale interprofessionnelle des jus de fruits, le carton est passé de 60 % de part de marché à 47 % en dix ans. Le plastique a, lui, atteint 46% en 2016 contre 26% en 2010. Andros s'était lancé avec une bouteille en verre avant de passer au PET.  Cette bataille concerne essentiellement le rayon réfrigéré, en forte croissance, des jus pasteurisés, flash-pasteurisés ou pascalisés (HPP) avec une durée de conservation (DLC) courte par opposition à l'ambiant stérilisé pour la longue conservation. Les briques pour le frais sont composées de carton et de polyéthylène alors que la version aseptique pour l’ambiant comprend de l’aluminium en plus. 

Carton transparent

Mais voilà ! Cette bascule intervient dans un contexte de « plastic bashing » planétaire. Topicana a signé avec TerraCycle pour proposer des bouteilles consignées réutilisables en verre sur la plate-forme Loop. Et le jeudi 24 janvier 2019, James Quincey et Ramon Laguarta, les patrons de Coca-Cola et PepsiCo, ont discuté emballage lors du Forum économique mondial de Davos, en Suisse. Dans un article du 12 juin, le quotidien Le Monde s’est intéressé à la question. L’occasion de relever une double perle… « Nous avons demandé à notre fournisseur de briques Tetra Pak s’il pouvait imaginer un carton transparent. Il nous a dit que ce n’était pas possible » : tels sont les propos attribués à Bruno Thévenin, directeur général de PepsiCo France. Même si des films à base de cellulose comme la défunte Cellophane ou l’actuel NatureFlex sont transparents, il est effectivement impossible de rendre le carton transparent. Par ailleurs, le fournisseur de Tropicana est Elopak et non pas Tetra Pak. Peu importe... Orange ô désespoir, Innocent est-il coupable, médias et réseaux sociaux commencent à s’enflammer sérieusement. Mais qui choisit le PET ? Le consommateur ou la marque ? Tropicana explique avoir sondé ses clients avant de prendre sa décision.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Crown fonctionnera à l’énergie éolienne

Crown fonctionnera à l’énergie éolienne

Le groupe américain adhère au RE100 et s'engage à passer à l'électricité 100% renouvelable d'ici à 2050. - Le groupe américain d’emballage métallique Crown vient[…]

17/06/2019 | AluminiumAcier
Des ratés dans le rPET aux Antilles

Profession

Des ratés dans le rPET aux Antilles

Diam renforce sa présence dans les vins et spiritueux

Diam renforce sa présence dans les vins et spiritueux

Un contrat d’engagement pour la restauration rapide

Profession

Un contrat d’engagement pour la restauration rapide

Plus d'articles