Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Stop aux bouteilles plastique dans les TGV

Arnaud Jadoul

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Stop aux bouteilles plastique dans les TGV

La SNCF va proposer les briques en carton pour l’eau plate et les canettes en aluminium pour l’eau gazeuse de la marque « L’Eau neuve ». -

À l’occasion de la présentation de sa nouvelle carte de restauration « plus responsable, gourmande, innovante et engagée » dans les TGV Inoui et Intercités, la SNCF a annoncé que, développement durable oblige, dans le cadre d’une « démarche continue de réduction des emballages plastique », elle ne va plus vendre de bouteille d’eau en polyéthylène téréphtalate (PET) à bord. La décision n’est pas anecdotique : l’entreprise en vend 2 millions par an dans les bars de ses trains, l'eau plate étant le deuxième produit vendu après le café. « C'était un vrai paradoxe qu'on mette des millions [d'euros] pour avoir des TGV recyclables à 97% et qu'on y vende des bouteilles en plastique », a expliqué à l'AFP le directeur de Voyages SNCF, Alain Krakovitch. C’est la Compagnie des Pyrénées, avec sa marque L’Eau neuve, qui a remporté le marché. Les bouteilles plastique seront donc remplacées par des briques – les formats Tetra Top Water de Tetra Pak, avec du carton certifié FSC et des dérivés de canne à sucre issus d’une filière responsable pour le top et le bouchon – pour l’eau plate et par des canettes en aluminium pour l’eau gazeuse, présentées comme « des emballages plus respectueux de l’environnement ». Si le choix de solutions aujourd’hui moins recyclées peut surprendre, la SNCF promet « le déploiement progressif du tri sélectif [sic] des déchets à bord en vue de leur valorisation », qui, reconnaît-elle, « était un réel manque jusqu’à présent ».

Schémas logistiques innovants

Par ailleurs, l’entreprise de transport ferroviaire indique mettre en place des distributeurs de café fonctionnant avec des dosettes. Enfin, la SNCF, se voulant un exemple de moyen de transport écologique, s’engage également à mettre en place « des schémas logistiques innovants pour favoriser le recyclage du frais en gare et réduire le gaspillage alimentaire ». Cette évolution permettra d’optimiser la date limite de consommation des produits frais, « de gagner en productivité et de réduire les livraisons ».

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

NumAlim lance UniversAlim

Réglementation

NumAlim lance UniversAlim

Une nouvelle base de données doit recenser tous les aliments et les allergènes. - Avec UniversAlim, NumAlim déploie un nouveau référentiel qui « a vocation à recueillir, corriger, structurer[…]

ADF, PCD et PLD contraint de décaler son édition 2022

Rendez-vous

ADF, PCD et PLD contraint de décaler son édition 2022

Verallia séparera sa présidence et sa direction générale en 2022

Carnet

Verallia séparera sa présidence et sa direction générale en 2022

Du PET 100% végétal pour Orangina

Economie circulaire

Du PET 100% végétal pour Orangina

Plus d'articles