Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Entretien

« Racheter un concurrent qui fait la même chose que nous ne nous intéresse pas », affirme Eric Groshens, le Pdg d'Inessens

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
« Racheter un concurrent qui fait la même chose que nous ne nous intéresse pas », affirme Eric Groshens, le Pdg d'Inessens

Eric Groshens est le Pdg d'Inessens.

Bien connu dans l’univers vinicole, Inessens a opéré, en 2019, un virage stratégique vers la cosmétique haut de gamme qui s’est notamment concrétisé par le rachat de Haas Etiquettes. Le fabricant d’étiquettes, qui veut doubler de chiffre d’affaires d’ici cinq ans, va poursuivre sa politique de croissance mais à certaines conditions… Explications avec Eric Groshens, le patron emblématique de ce groupe qui réalise 55 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie aujourd’hui 370 personnes sur neuf sites industriels. -

Emballages Magazine : Né en 1996 avec la création d’Aset, le groupe que vous présidez s’est forgé une solide réputation dans l’étiquette pour vins et spiritueux. En 2019, vous avez racheté tour à tour quatre sociétés : Haas étiquettes, TLS, Art et sens, Etiquettes de Provence. Certaines d’entre elles ne sont présentes que dans la cosmétique haut de gamme. Est-ce là la preuve d’une stratégie de diversification ?

Eric Groshens : Ces quatre acquisitions marquent pour nous un tournant vers un nouveau marché, la cosmétique, qui nous semble prometteur et sur lequel, me semble-t-il, nous sommes capables d’apporter quelque chose. Racheter un concurrent qui fait la même chose que nous, juste pour faire de la croissance et réduire nos coûts, ne nous intéresse pas. Notre intention n’est pas de devenir leader pour peser sur l’amont ou l’aval. Nous misons plutôt sur l’échange de compétences, à savoir apporter à la cosmétique les savoir-faire que nous avons développé dans l’étiquette pour le vin et les spiritueux et, vice versa, profiter des connaissances des sociétés qui entrent dans notre périmètre pour nous améliorer.

« Nous sommes parmi les sociétés les plus innovantes sur le marché de l’étiquette avec une vingtaine de nouveautés par an »

Pouvez-vous citer quelques exemples d’échange de compétences ?

Depuis que nous sommes nés, et même dans cette période difficile, nous n’avons pas cessé d’investir dans la recherche et le développement et les outils de production. Nous y consacrons 17% de notre chiffre d’affaires annuel. Ces sommes nous servent à mettre en place des projets techniques très ambitieux, parfois coûteux et pas rentables sur le court terme, mais ce n’est jamais de l’argent dépensé pour rien. Nous sommes parmi les sociétés les plus innovantes sur le marché de l’étiquette avec une vingtaine de nouveautés par an. Et je mise beaucoup, à titre personnel, sur le transfert de technologies parmi nos filiales. Je pense par exemple, que la cosmétique pourrait bénéficier de nos compétences dans les étiquettes livret, parce que les marques ont besoin de plus de surface de communication. Il s’agirait par contre « d’adapter » cette compétence au marché du luxe en utilisant par exemple un papier de couverture texturé, donnant un aspect haut de gamme au contenu. Je pense également à nos connaissances dans le domaine de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Ferd étudie l’introduction en Bourse d’Elopak

Stratégie

Ferd étudie l’introduction en Bourse d’Elopak

Le fonds norvégien cherche à ouvrir le capital du fabricant de briques pour accélérer son développement. - Elopak bientôt en Bourse ? Telle est la piste explorée par Ferd, le fonds[…]

19/01/2021 | BoissonsComplexe
Une patronne pour Sig en Europe

Carnet

Une patronne pour Sig en Europe

Une solution en carton pour les packs de bouteilles

Economie circulaire

Une solution en carton pour les packs de bouteilles

Juste Pressé innove dans le conditionnement des jus de fruits

Technologie

Juste Pressé innove dans le conditionnement des jus de fruits

Plus d'articles