Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Pol Roger pour elle et lui

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Pol Roger pour elle et lui

La maison de champagne a fait appel à la styliste Nathalie Garçon et créé un coffret trois en un. -

Pour réaliser son coffret de Noël 2011, la maison de champagne Pol Roger s’est associée à la styliste parisienne Nathalie Garçon. Celle-ci a imaginé un écrin trois en un qui contentera madame comme monsieur. Le coffret est composé de deux tiroirs : le premier contient la création de la styliste, une étole en satin et velours aux tons dorés et noirs qui évoquent la bouteille de Brut Vintage 2000, que l’on découvre dans le second tiroir. Une fois débarrassé de ses contenus, ce coffret pourra devenir une boîte à bijoux, à foulards, à cigares…, au gré de l’imagination de celui ou celle qui se l’appropriera.

 

Montage manuel. Développé par LRB Marketing, le coffret est en carton compact, revêtu d’un papier de création noir mat légèrement grainé en surface. Les trois faces principales sont imprimées en or à chaud. Le calage du tiroir inférieur est en micro-cannelure. Deux boutons laitonnés permettent l’ouverture des tiroirs. L’ensemble comprend 25 pièces à réaliser et à assembler, ce qui représente 75 à 80 opérations de montage, habillage, assemblage et finition, toutes manuelles, et qui prend au minimum 25 minutes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lorina sort en canette

Innovation

Lorina sort en canette

La limonade mosellane vise la consommation nomade avec un format slim de 33 cl. - Innovation dans la limonade : Lorina lance la recette originale de sa boisson en canette, devenant ainsi la première de sa catégorie à[…]

16/07/2021 | AluminiumMarketing
Ball investit au Royaume-Uni et en Russie

Investissements

Ball investit au Royaume-Uni et en Russie

Auum livre ses premières machines

Innovation

Auum livre ses premières machines

La revendication d’Ardagh fait « pshitt »

Profession

La revendication d’Ardagh fait « pshitt »

Plus d'articles