Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Outox, une canette très médiatique

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Outox, une canette très médiatique

La mention "Safety drink" est provisoirement supprimée.

La boisson gazeuse censée accélérer la chute du taux d’alcool dans le sang est officiellement lancée en France, sans ses mentions « anti-gueule de bois ». -

Si l’ambition était d’alimenter la polémique pour se faire connaître des consommateurs, elle est réussie. Depuis une semaine, le battage n’a pas cessé. Outox, boisson gazeuse « révolutionnaire » à base de fructose et d’acide ascorbique, très « politiquement incorrecte » car censée « accélérer la chute du taux d’alcool dans le sang et permettre de recouvrer plus rapidement un état normal », vient d’être lancée en France. Rien à voir avec la première version, commercialisée ponctuellement depuis 2004 au Canada, au Japon ou en Hongrie : la formulation a été revue, le goût (tutti frutti) a été adouci et le packaging a complètement changé. La bouteille en verre de 20 cl a été abandonnée au profit d’une boîte-boisson « slim » en aluminium de 25 cl, fournie par Rexam. Autrement dit, le format traditionnel des boissons énergisantes, Outox étant produit par trois remplisseurs de ce type de sodas aux Pays-Bas, en Autriche et en France, et la canette étant jugée plus pratique. Olivier Poiseau signe l’identité visuelle de la marque et, notamment, la création de la couleur orange, qui est déposée. Cependant, une première modification a déjà été apportée : en attendant une validation de la « promesse produit » par les autorités européennes, et en réponse à la demande de la Direction générale de concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui souhaitait éviter l’expression publique de toute allégation santé et nutrition, Outox est provisoirement commercialisé sans la mention « Safety drink ». En effet, malgré de nombreuses précautions oratoires et, surtout, une étude réalisée par le laboratoire indépendant Dermscan, l’association de consommateurs CLCV et la Prévention routière réclamaient son interdiction, et le secrétaire d'État en charge du Commerce Hervé Novelli avait mis en demeure la société luxembourgeoise de se conformer à la réglementation européenne. Vendue exclusivement sur Internet pour le moment, en packs de 4, 10 ou 24 unités, la boisson doit être proposée à terme dans les réseaux habituels : grande distribution, stations-services, circuit hors domicile. Pour 2011, Maurice Penaruiz, le président d'Outox, table sur la vente de 700 000 à un million d'unités.

(avec Gauthier Devie)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Stop aux bouteilles plastique dans les TGV

Economie circulaire

Stop aux bouteilles plastique dans les TGV

La SNCF va proposer les briques en carton pour l’eau plate et les canettes en aluminium pour l’eau gazeuse de la marque « L’Eau neuve ». - À l’occasion de la présentation de sa nouvelle[…]

15/10/2021 | AluminiumComplexe
Elopak acquiert Naturepak Beverage

Acquisitions

Elopak acquiert Naturepak Beverage

TricorBraun se renforce dans le verre avec Vetroelite

Acquisitions

TricorBraun se renforce dans le verre avec Vetroelite

Smurfit Kappa Bag-in-Box met du recyclé dans ses outres

Economie circulaire

Smurfit Kappa Bag-in-Box met du recyclé dans ses outres

Plus d'articles