Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Résultats

Oeneo veut céder son liège traditionnel

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Oeneo veut céder son liège traditionnel

Les deux sites portugais dédiés au liège traditionnel seront cédés.

L’activité, jugée non stratégique, est issue du rachat du portugais Piedade. -

À l’occasion de la présentation de ses résultats annuels, le groupe de bouchage et tonnellerie Oeneo a annoncé « avoir engagé la cession des activités bouchage non stratégiques ». Sont visés les actifs « à plus faible valeur ajoutée » issus de l’acquisition du portugais Piedade durant l’été 2015 que sont les gammes de bouchons en liège traditionnel ainsi que deux usines, au Portugal, dédiées à la préparation et au tubage de ces produits. Le tout représente un chiffre d’affaires de 20,5 millions d’euros en 2017-2018, en baisse de 16% par rapport à l’exercice précédent. « Le groupe a déjà reçu des marques d’intérêt d’acheteurs, indique-t-il dans un communiqué. La cession pourrait se finaliser au cours du premier semestre de l’exercice 2018-2019. » Elle aura un effet positif sur la marge brute du groupe français « qui compensera en partie l’impact sur 2018 de la hausse temporaire actuelle du cours du liège ».

Forte croissance

Quant aux résultats de l’exercice (décalé) 2017-2018, Oeneo a enregistré une forte croissance, de 11,9% – et de 12,5% à taux de change constants –, de ses ventes, qui ont atteint 248,6 millions d’euros. Dans le bouchage, qui génère les deux tiers (65,6%) de l’activité, soit 163,1 millions d’euros, l’exercice a été « remarquable », avec une hausse de quelque 20% en volume et en valeur de la gamme Diam. « Le succès mondial se confirme avec des progressions à deux chiffres sur l’ensemble des zones géographiques. Des parts de marché ont ainsi été gagnées en France, en Europe, en particulier en Espagne et en Italie, et sur le continent américain », précise le groupe. Les autres bouchons technologiques, dont la gamme Pietec acquise avec Piedade, sont également en croissance. En 2018-2019, Oeneo s’attend à une évolution toujours positive, mais à un rythme moins élevé. Dans l’élevage, dans un contexte de baisse de production liée aux mauvaises conditions climatiques au printemps 2017, l’activité a réussi à se développer de 1,8% à taux de change constants, avec des performances plus significatives pour les fûts, les grands contenants et les produits boisés œnologiques en Asie ou en Amérique du Sud. Pour le prochain exercice, le groupe table sur une reprise du marché, notamment en Europe et aux États-Unis, et sur l’intégration de la tonnellerie Millet, reprise en avril dernier.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

O-I ferme son site d’Atlanta

Social

O-I ferme son site d’Atlanta

Le verrier a annoncé la fermeture de son usine américaine à compter du 18 juillet 2018. – Les fours vont s’éteindre à Atlanta. L’usine O-I située dans l’Etat de Géorgie aux[…]

Danone circulaire en 2030

Danone circulaire en 2030

Kronenbourg continue d’initier au recyclage

Kronenbourg continue d’initier au recyclage

La canette a une présidente

Carnet

La canette a une présidente

Plus d'articles