Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Monoprix expérimente la consigne avec Heineken, Coca-Cola et Nestlé

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Monoprix expérimente la consigne avec Heineken, Coca-Cola et Nestlé

© Lemon Tri

A l’occasion de la rénovation de son magasin parisien de Montparnasse, l’enseigne s’est associée à Heineken et Gallia pour proposer de la bière pression en vrac ainsi qu’à Nestlé Waters et Coca-Cola pour la vente de boissons en bouteilles verre réutilisables, Lemon Tri assurant la logistique et une partie de la déconsignation. -

Après plus de six mois de travaux, le magasin Monoprix de Paris-Montparnasse, dans le 14e arrondissement, a rouvert ses portes. Se voulant un hypermarché de nouvelle génération, il abrite des espaces inédits et propose des concepts mariant tendances contemporaines et « plaisir de vivre à la française ». Complètement repensé, le rayon des boissons, au sous-sol, se distingue par sa diversité et une offre plus « responsable ». L’orchestrateur en est Lemon Tri, un spécialiste des machines de collecte et de déconsignation, qui intervient avec Lemon Aide, sa filiale de réinsertion et son « bras logistique » en l’occurrence, selon Augustin Jaclin, son cofondateur et président.

Distributeur et growlers

Du côté des bières, la nouveauté consiste dans une offre de bière pression en vrac. Le dispositif est le fruit d’une collaboration entre Heineken et Gallia Paris, le premier ayant développé le procédé avec des growlers – des bouteilles en verre brun de 93 cl avec une anse sur le côté – consignés, le second produisant la boisson dans sa brasserie de Pantin (Seine-Saint-Denis). Le client ouvre une porte en verre du distributeur correspondant à la référence de son choix – trois bières artisanales sont théoriquement disponibles –, positionne le flacon sous l’embout de remplissage puis referme le compartiment. Un signal sonore le prévient de la fin du versement. Il peut alors reprendre le growler et le refermer avec un bouchon à vis en plastique. Puis la machine édite une étiquette adhésive à poser sur la bouteille et sur laquelle figurent toutes les informations relatives à la référence choisie ainsi que le code-barres permettant le passage en caisse. Une fois la bière consommée, sous cinq jours, les growlers vides sont rapportés en magasin et déposés dans un[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Lorina sort en canette

Innovation

Lorina sort en canette

La limonade mosellane vise la consommation nomade avec un format slim de 33 cl. - Innovation dans la limonade : Lorina lance la recette originale de sa boisson en canette, devenant ainsi la première de sa catégorie à[…]

16/07/2021 | AluminiumMarketing
Ball investit au Royaume-Uni et en Russie

Investissements

Ball investit au Royaume-Uni et en Russie

Auum livre ses premières machines

Innovation

Auum livre ses premières machines

La revendication d’Ardagh fait « pshitt »

Profession

La revendication d’Ardagh fait « pshitt »

Plus d'articles