Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Les pailles Black System arrivent en France

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Les pailles Black System arrivent en France

L’entreprise européenne est engagée dans une démarche de proximité, écoresponsable et sociale. -

L’interdiction des pailles en plastique au 1er janvier 2020 en France et un an plus tard en Europe suscite des vocations dans le papier. Ainsi un nouvel intervenant, Black System, apparaît-il sur le marché de ces accessoires pour les bars, hôtels, restaurants et entreprises de restauration collective. À la différence des fabricants habituels tels que le finlandais Huhtamaki, l'allemand Bio Strohhalme ou le néerlandais Tembo Paper, celui-ci se distingue par sa structure légère et son mode de fonctionnement. Fondé par Bernhard Brandstätter et Frank Scheunemann, deux professionnels aguerris de l’emballage alimentaire et du papier, Black System se veut, en effet, un producteur européen fabriquant au plus près des bassins de consommation pour être plus flexible et réduire son empreinte carbone. Ainsi, une usine a ouvert en Serbie il y a un mois, une autre entrera en service en Slovaquie à la fin du mois et une troisième en France, à Trappes (Yvelines), « pour des raisons sociales et livrer la Région parisienne », d’ici à la fin de l’année. Devraient suivre, en 2020, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne, l’Autriche, la Bulgarie et l’Espagne. En revanche, si la production est dispersée, la gestion, la commercialisation, l’informatique et le marketing sont centralisés au sein de Black System Europe, à Versailles (Yvelines).

Sécurité sanitaire

« Black System est l’une des premières entreprises à produire réellement en Europe, et pas seulement à importer d’Asie ou d’Amérique », déclare Frank Scheunemann, qui, par ailleurs, représente Danapak Flexibles en France à travers Magenta Trade. « Le papier provient des Vosges, en France, de la Forêt-Noire, en Allemagne, d’Autriche et de République tchèque, précise-t-il. Parce que la paille doit être suffisamment résistante aux liquides pour rester 45 minutes dans un verre de soda sans se déliter. » L’entreprise veille aussi à la qualité de la colle et de l’encre. « Ces trois ingrédients doivent être biodégradables. De plus, comme on les porte à la bouche, ils doivent impérativement être certifiés en matière de sécurité sanitaire. » Cela impacte-t-il le coût des produits ? « Le surcoût salarial, par rapport à l’Asie en particulier, est compensé par le transport d'un produit plein d'air, en circuit court », assure Frank Scheunemann. Il ajoute que la politique pratiquée par le groupe garantit une livraison à prix fixe depuis toutes les usines européennes. En version standard, neutre ou personnalisée, les pailles, de 6 mm de diamètre pour 195 mm de longueur, seront disponibles en étuis carton de 250 ou 500 pièces et en caisses de 6000 unités.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Sleever International primé à Las Vegas

Economie circulaire

Sleever International primé à Las Vegas

Le spécialiste du manchon thermorétractable a été distingué à Pack Expo par un Technology Excellence Award pour le LDPET. - Spécialisé dans les manchons thermorétractables avec une[…]

Le Cese défend une consigne mixte

Economie circulaire

Le Cese défend une consigne mixte

SGT est opérationnel à Chalon-sur-Saône

Economie circulaire

SGT est opérationnel à Chalon-sur-Saône

Refresco pourrait s’offrir trois sites français

Acquisitions

Refresco pourrait s’offrir trois sites français

Plus d'articles