Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Les fabricants de BRSA s’engagent pour des boucles fermées

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Les fabricants de BRSA s’engagent pour des boucles fermées

© BRF

BRF et l’Unesda, les représentants des producteurs de boissons sans alcool, lancent leur programme pour des « emballages circulaires » à l’horizon 2030. -

« Circular Packaging Vision 2030 » (vision pour des emballages circulaires 2030) : tel est le programme des fabricants de boissons rafraîchissantes sans alcool (BRSA) que leurs organisations professionnelles, Boissons rafraîchissantes de France (BRF) et Unesda Soft Drinks Europe, viennent de présenter. Ils s’engagent ainsi pour que leurs emballages soient intégrés à l’économie circulaire d’ici à 2030. Avec une première étape d’ici à 2025 : qu’ils soient tous recyclables et que les bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) contiennent 50 % de matière recyclée. Leur ambition est ensuite que tous les contenants en PET intègrent « 100 % de matière recyclée et/ou renouvelable, si les conditions techniques et économiques le permettent ». Ils promettent également de collecter plus de 90 % de leurs emballages et à utiliser davantage de produits réemployables. « Notre objectif est que les emballages de BRSA s’inscrivent dans une boucle fermée d’économie circulaire, et qu’ils soient reconnus comme une partie intégrante de celle-ci : ils ont de la valeur en tant qu’ils sont recyclables, collectés et utilisés comme contenu recyclé, déclare Matthieu Pasquio, le directeur général de BRF. Nous pensons que l’emballage est une ressource qui ne devrait jamais être gaspillée et nous prenons de nombreuses mesures pour parvenir à une circularité totale et soutenir le programme de la Commission européenne visant à accélérer la transition vers une économie verte. »

90 % de tous les emballages collectés

Concernant la collecte, les fabricants de BRSA soutiennent la création de systèmes en boucle fermée et l’introduction plus large de dispositifs de consigne « adaptés au PET, canettes en aluminium et autres matériaux » lorsque le taux de collecte de 90 % ne peut être atteint autrement. Cette position correspond à ce qu’ils défendaient lors des débats précédant l’adoption de la loi Antigaspillage pour une économie circulaire (Agec). Ils soulignent cependant que la législation européenne impose des objectifs de recyclage de  60 % pour l’aluminium et de 75 % pour le verre. Pour les emballages réemployables, les deux syndicats professionnels montrent l’ampleur du chemin à parcourir en livrant les données actuelles dans l’Union européenne : la part du PET est de 68 %, celle du verre, de 7 %, et celle de l’aluminium, de 17 %, et l’usage unique pèse pour 94 % dans le PET, 42 % dans le verre et 100 % dans l’aluminium. Ils ne chiffrent pas cependant leurs ambitions dans ce domaine.

Besoin de soutien

Enfin, si la filière indique vouloir continuer à investir dans les technologies de recyclage, aussi bien mécaniques que chimiques, ainsi que dans le « PET renouvelable », pour « réduire l’epreinte carbone des emballages tout en garantissant leur sûreté et leur durabilité », elle réclame aussi le « soutien des autorités européennes » pour « concrétiser sa vision ». Et de lister des perspectives à long terme, avec une visibilité juridique et une protection du marché unique, un accès prioritaire à « un rPET de qualité suffisante », une augmentation des investissements dans la gestion des déchets et les infrastructures de recyclage, et des exigences minimales concernant les systèmes de consigne, entre autres.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Stoelzle Glass investit dans son premier site américain

Acquisitions

Stoelzle Glass investit dans son premier site américain

Le groupe verrier autrichien a annoncé l’acquisition de la verrerie de Monaca (Pennsylvanie) auprès d’Anchor Hocking Glass. Avec cette opération, Stoelzle s’installe pour la première fois aux[…]

05/03/2021 | Hygiène-BeautéVerre
Quand un recycleur et un hypermarché sensibilisent au tri

Economie circulaire

Quand un recycleur et un hypermarché sensibilisent au tri

Peu de pertes pour Vidrala en 2020

Résultats

Peu de pertes pour Vidrala en 2020

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Economie circulaire

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Plus d'articles