Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Le verre cloué sur le totem de la consigne

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
 Le verre cloué sur le totem de la consigne

Reprenant à la lettre une mesure de la Convention citoyenne pour le climat, le gouvernement s’engage à « généraliser » la consigne des emballages en verre en 2025. Un pari risqué ?

En s’engageant résolument sur la consigne pour réemploi des emballages en verre, le gouvernement pourrait bien réactiver une nouvelle bataille rangée. « Mise en place progressive d’un système de consigne de verre (lavable et réutilisable) jusqu’à une mise en place généralisée en 2025 » : ainsi est formulé l’un des engagements de la Convention citoyenne pour le climat (CCC). La consigne est présentée dans la famille d’objectif « suremballage  » du thème « consommer » sous la formulation suivante : « limiter le suremballage et l’utilisation du plastique à usage unique en développant le vrac et les consignes dans les lieux de distribution ». Le gouvernement s’engage à le reprendre à la lettre dans la première mouture du projet de loi Climat. Cette mesure résonne toutefois comme un retour aux sources. Suite au « can ban » danois instauré en 1982 afin de promouvoir la réutilisation, l’Union européenne élabore la directive européenne 94/62/CE sur les emballages et les déchets d’emballages. Le but ? Eviter les distorsions de concurrence entre matériaux mais surtout entre pays : la consigne permet de verrouiller des segments de son marché intérieur en excluant de facto une autre solution. C’est pourquoi il fut question un temps d’un litre européen en verre consigné ! Intrinsèquement nécessaire par ses fonctionnalités et stratégique dans sa finalité, l’emballage est aussi la condition de la libre circulation des marchandises et de la libre concurrence. Hasard du calendrier, lors de sa conférence de presse, le GIE Boite Boisson a clairement expliqué que les gains de part de marché se feraient notamment au détriment d’autres matériaux en raison de contraintes réglementaires. Reste que, comme tous les autres emballages, les canettes doivent être triées et collectées pour être recyclées. Et ne plus jamais être abandonnées sur la voie publique ou dans la nature. Imposer le réemploi ici pourrait favoriser l'usage unique ailleurs !

Outil de différenciation

En reprenant à nouveau le totem de la consigne du verre, les conventionnels ont tout simplement oublié qu’un produit peut être conditionné dans plusieurs matériaux. Les boissons[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Aptar stérilise ses bouchons sport avec Claranor

Technologie

Aptar stérilise ses bouchons sport avec Claranor

Le bouchonnier a choisi la solution par lumière pulsée Fullcap. - Conçu plus particulièrement pour les boissons fonctionnelles, le bouchon sport Uno, en polypropylène (PP), d’Aptar Food+Beverage requiert[…]

13/04/2021 | PlastiquesBouchages
Drinktec se cale en 2022

Profession

Drinktec se cale en 2022

Un hub pour les machines d’emballage italiennes

Technologie

Un hub pour les machines d’emballage italiennes

Kotkamills et Siegwerk combinent leur expertise

Economie circulaire

Kotkamills et Siegwerk combinent leur expertise

Plus d'articles