Le Styrolux se souffle aussi bien qu’il s’injecte

Le 13 février 2009 par Tiziano Polito

Partagez l’info :

envoyer à un ami


La résine de BASF, initialement destinée à l’injection, a été transformée en bouteille sur une machine d’extrusion-soufflage Kautex

 

 

 

Destiné au départ à la production d’objets en plastique par injection, le Styrolux 3G 46 de BASF pourrait convenir, aussi, à la fabrication de corps creux comme les bouteilles. C’est justement ce qu’annonce le groupe chimiste allemand citant l’expérience de Kautex, un fabricant de machines, qui a réussi à transformer 

cette résine par extrusion-soufflage. Le copolymère bloc styrène-butadiènerésine de BASF peut idéalement servir à fabriquer des bouteilles à anse intégrée car la ligne de soudure se forme sans difficulté par rapport à d’autres matériaux plastiques. De plus, le Styrolux permettrait également d’abaisser la température de process et de raccourcir les temps de cycle. Autre avantage, et non des moindres, dans une optique de réduction à la source toujours plus recherchée par les conditionneurs : le gain de poids. Le Styrolux est en effet plus léger que le polyéthylène téréphtalate (PET) et le polychlorure de vinyle (PVC).    


Recherches liées

styrolux

Effectuer une autre recherche




À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus