Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Le gouvernement réintroduit la consigne

Arnaud Jadoul
Le gouvernement réintroduit la consigne

Le dispositif s'accompagne d'un objectif de réduction de 50% des bouteilles en plastique à usage unique d'ici à 2030 et mécontente ses opposants sans satisfaire ses partisans. -

Par 100 voix pour et 59 contre, l'amendement du gouvernement à l'article 8 du projet de loi « antigaspillage pour une économie circulaire » sur la consigne des bouteilles en plastique a été adopté par l'Assemblée nationale le 18 décembre. Le vote a été précédé d'un débat particulièrement âpre, au point que la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne est venue soutenir sa secrétaire d'État Brune Poirson. Ainsi la discipline parlementaire a-t-elle prévalu. À la suite de quoi l'hémicycle s'est vidé. Comme si ce projet de loi se résumait à cette disposition controversée, qui oppose les associations de collectivités locales et les recycleurs au « Collectif boissons » et aux organisations non gouvernementales (ONG), entre autres, et qui mécontente les uns sans satisfaire les autres.

Double objectif

L’amendement voté vise deux objectifs : atteindre ceux posés par l’Union européenne, soit un taux de collecte de 77% des bouteilles en plastique en 2025 et de 90% en 2029, alors que la France en est à 58% aujourd’hui, et réduire de 50% d’ici à 2030 le nombre de bouteilles en plastique à usage unique pour boissons mises sur le marché. Les taux de collecte seront mesurés chaque année à partir de 2021 par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), en distinguant le service public de gestion des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Un gobelet en peau d’orange

Economie circulaire

Un gobelet en peau d’orange

En partenariat avec Kookabarra, un producteur de jus de fruits frais pressés, Repulp a imaginé un matériau à base de déchets d’agrumes. - Dans une production de jus d’orange, la moitié du[…]

Les mérandiers et tonneliers demandent un cadre légal clair

Social

Les mérandiers et tonneliers demandent un cadre légal clair

Adam a choisi la fermeture de ses sites

Stratégie

Adam a choisi la fermeture de ses sites

Huhtamaki réaffirme ses ambitions durables

Economie circulaire

Huhtamaki réaffirme ses ambitions durables

Plus d'articles