Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Lao Tsu Say

Sujets relatifs :

,
Une boisson à base de thé en provenance de Taïwan n'a, en soit, rien d'exceptionnel. En revanche, un emballage novateur et particulièrement astucieux créé à Taïwan et réalisé en images lenticulaires mérite toute notre attention. Désormais, devant le fameux « made in Taiwan » nous pouvons ajouter « create »...

1. CHEZ L'INDUSTRIEL

Les images lenticulaires sont, en général, utilisées pour réaliser des visuels publicitaires destinés aux lieux de vente, ou des primes directes pour la promotion des produits. Lao Tsu Say, marque d'origine taïwanaise de boisson à base de thé, utilise cette technique pour réaliser son conditionnement de regroupement pour quatre bouteilles de 50 centilitres. Intégralement réalisé en images lenticulaires, cet emballage est saisissant. Les reliefs du décor et du logotype, les animations en deux images des visuels nous offrent une illusion optique insolite. Ce packaging se démarque nettement de toutes les autres offres concurrentes en rayon. Conçu et fabriqué à Taïwan, cet emballage nous démontre que, dans ce pays aux capacités industrielles et au savoir-faire qui nous faisaient déjà rêver, le temps de la copie est largement révolu.

Le commentaire de Fabrice Peltier

Un emballage qui prouve, s'il en était encore nécessaire, que créativité et capacité de production facilitent la capacité d'innovation...

2. CHEZ LE DISTRIBUTEUR

Nul besoin de réaliser de grandes études de marketing pour constater l'intérêt et l'impact sur le public des images lenticulaires. Selon Graphtec, fabricant spécialisé dans ce type d'images au service de la publicité sur le lieu de vente : « un visuel animé provoque l'arrêt du visiteur pendant une durée cinq fois supérieure à celle d'un visuel imprimé classique ». En effet, les images séquentielles captent l'attention. Le rapport du spectateur à l'image est enrichi grâce à l'interactivité ludique créée entre le message et l'observateur qui déplace son regard pour bien découvrir toutes les phases. Le mouvement est d'abord décomposé puis répété par un simple geste. Tout comme une PLV animée, l'emballage de Lao Tsu Say ne passera pas inaperçu en linéaire. Il attirera irrémédiablement l'attention. Capter cette attention, ô combien convoitée, du consommateur et faire en sorte qu'elle reste fixée sur le produit jusqu'à l'achat est le rêve avoué de toutes les marques qui savent bien que tout se joue en quelques secondes.

Le commentaire de Fabrice Peltier

Un emballage qui émerge du rayon en distrayant les yeux d'un consommateur souvent blasé par l'unicité de la présentation de l'offre...

3. CHEZ L'UTILISATEUR

Une autre grande innovation apportée par le packaging Lao Tsu Say est sa capacité de transformation après avoir assuré sa fonction de protection et de transport. En effet, le corps de l'emballage est prédécoupé en cinq endroits. Il permet ainsi au consommateur de détacher cinq sous-verre décorés : quatre ronds et un hexagonal. Une partie de l'emballage devient, de cette sorte, un cadeau original et utile pour une consommation plus qualitative du produit. Une idée simple qui offre à la marque des possibilités infinies de déclinaison pour entretenir l'attractivité de son offre...

Le commentaire de Fabrice Peltier

Un emballage intelligent qui apporte un plus original et sympathique au consommateur...

4. À LA POUBELLE

Bien évidemment, cet emballage n'est pas aussi exemplaire en matière d'écoconception que son équivalent en carton. Cependant, les sous-verre qu'il offre n'ont pas pour vocation d'être jetés à la poubelle. De plus, la matière plastique résiduelle de l'emballage trouve, elle aussi, sa place dans le bac de tri sélectif.

Le commentaire de Fabrice Peltier

Un emballage qui ouvre une piste intéressante en matière de réutilisation d'un emballage usagé...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

À quand l’eau de Divonne ?

À quand l’eau de Divonne ?

La construction de l’usine d’embouteillage est au cœur d’une polémique. - Si les plastiques ont actuellement mauvaise presse, que dire des bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) ?[…]

16/07/2019 | PlastiquesInvestissement
Lec : l’industrie agroalimentaire appelle au pragmatisme

Profession

Lec : l’industrie agroalimentaire appelle au pragmatisme

Tropicana : PepsiCo pourrait prendre la parole

Tropicana : PepsiCo pourrait prendre la parole

Amorim adapte NDtech aux effervescents

Amorim adapte NDtech aux effervescents

Plus d'articles