Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Anniversaire

La réglementation fournit du potentiel à la canette

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
La réglementation fournit du potentiel à la canette

© GIE La boîte boisson

Alors que la boîte boisson fête ses 85 ans, les industriels du secteur tablent sur une croissance de plus de 20% de la consommation en France dans les cinq ans grâce au bannissement progressif des bouteilles plastique. Et c’est sans compter sur l’effet de la consigne du verre. -

« La canette s’inscrit dans l’air du temps », proclament les industriels du secteur, Ardagh, Ball et Crown, ainsi que ArcelorMittal et Constellium, réunis au sein du GIE La boîte boisson. Tandis qu’ils fêtent les 85 ans de leur emballage, ils se montrent très optimistes pour l’avenir.

Gains de parts de marché

Leur confiance s’appuie d’abord sur le bilan 2020. Il se consomme ainsi en France quelque 4,8 milliards de canettes par an, fabriquées, de surcroît, à 80% dans l’Hexagone. Sur les neuf premiers mois de l’année, la croissance a atteint 3,6% en volume et 4,5% en valeur. 21% des soft drinks et 23% des bières sont désormais écoulées en canettes dans la grande distribution, qui représente près de 80% des ventes totales. Pour les sodas en particulier, la progression est supérieure à celle du segment, traduisant un gain sensible de part de marché : +5,4% en volume et + 6,5% en valeur par rapport à la même période de 2019, contre, respectivement, +1,4% et +1,2%. En trois ans, la part des canettes dans les ventes de softs drinks en magasins est ainsi passée de 19,1 à 20,8% en volume. Dans les boissons énergisantes, la boîte est même le contenant de référence, avec une part de 81,5% en volume en septembre 2020. Satisfaction supplémentaire : dans la restauration hors foyer, qui représente 21% des volumes, la vente à emporter a limité l’impact de la crise, qui a, ainsi, relativement épargné la canette.

            

Fortes perspectives de développement

Par ailleurs, la filière entrevoit de fortes perspectives de développement grâce, en particulier, à la réduction de la place des bouteilles en plastique, imposée par la loi Antigaspillage pour une économie circulaire (Agec). Une étude réalisée pour le GIE par le cabinet M2SM Conseil évalue ce potentiel à un milliard de canettes sur cinq ans, dont 700 millions proviendraient des conséquences de cette loi. Les fabricants rappellent que, notamment, dès le 1er janvier 2021, la distribution gratuite de bouteilles plastique dans les établissements recevant du public et les locaux professionnels sera interdite. Ils estiment être en capacité de remplacer 3,5% des bouteilles plastique distribuées sur le marché français. Le potentiel est sans doute plus élevé, car cette étude ne prend pas en compte les effets de la consigne pour réemploi du verre que la Convention citoyenne pour le climat a inscrite dans ses propositions et que le gouvernement s’engage à généraliser à l’horizon 2025. « Aujourd’hui, si la canette captait 5% des volumes de la bière en verre, cela représenterait environ 200 millions d’unités de 33 cl par an », indique Sylvain Jungfer, le délégué général du Groupement. Qui précise que les industriels sont prêts à mieux investir ce marché.

Nouveaux marchés

Par ailleurs, deux autres leviers de croissance apparaissent : la conquête de nouvelles boissons et la progression de marchés émergeants. Par exemple, aux Etats-Unis, le vin, le café, le cidre, les eaux pétillantes alcoolisées (hard seltzer), les boissons fermentées (Kombucha) et bien-être, ou encore les sirops sont souvent proposés en canette. Cela représenterait 80 millions d’unités d’ici 2025 pour le cabinet M2SM Conseil. Les secteurs en développement tels que les bières artisanales et les eaux aromatisées pourraient apporter un volume supplémentaire de 230 millions de boîtes sur la même période. Cette croissance de près de 21%, globalement, correspondrait à un doublement du rythme de progression actuel, qui est de 1,5% à 2% par an. « Et tous les fabricants peuvent rapidement relever le défi en se dotant des capacités complémentaires exigées », assure Sylvain Jungfer.

L’industrie de la boîte boisson compte 28 sites (production, remplissage et R&D) en France, emploie un total de 4000 personnes, pour une capacité de production de près de 6 milliards d’unités par an, dont 30% destinées à l’export. Elle précise avoir investi 250 millions d’euros dans son outil ces trois dernières années.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une solution en carton pour les packs de bouteilles

Economie circulaire

Une solution en carton pour les packs de bouteilles

Blue Box Partners lance le système de regroupement Ecogrip en alternative au film rétractable. - Après les solutions pour le regroupement des canettes, les cartonniers s’intéressent aux packs de bouteilles en[…]

18/01/2021 | Carton ondulé
Juste Pressé innove dans le conditionnement des jus de fruits

Technologie

Juste Pressé innove dans le conditionnement des jus de fruits

G. Pivaudran retenu au sein du plan France relance et Territoires d’industrie

Investissements

G. Pivaudran retenu au sein du plan France relance et Territoires d’industrie

Le recyclage des bouteilles souffre d’une collecte insuffisante

Economie circulaire

Le recyclage des bouteilles souffre d’une collecte insuffisante

Plus d'articles