Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Résultats

La filière des jus de fruits s’engage

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
La filière des jus de fruits s’engage

© Unijus

Unijus affirme sa responsabilité en promouvant l’information nutritionnelle et la consigne notamment. -

Le marché français est contrasté pour les producteurs et distributeurs de jus de fruits. En effet, les ventes en volume ont globalement reculé en 2018, de 4,3%, s’établissant à 1,3 milliard de litres de jus de fruits et nectars, ce qui correspond à 20 litres par habitant (contre 22 en 2015). En valeur, le chiffre d’affaires a également baissé, mais de 1,2% seulement, approchant les 2 milliards d’euros. Cependant, la montée en gamme est très nette, les purs jus s’appropriant 62% des ventes, contre 47% en 2010, les jus bio 8,3% (contre 2,7% en 2010) et les jus réfrigérés 14% (contre 8% il y a huit-neuf ans). En corollaire, du côté des conditionnements, les bouteilles en plastique détiennent désormais une part de 50% du marché – elle était de 42,8% en 2015 – alors que les briques sont tombées à 44% (50% en 2015), le verre, pourtant bien placé dans le bio, poursuivant sa chute, à 6%. Une situation confirmée par les derniers lancements et l’évolution des codes dans les jus réfrigérés, entre autres.

Bonnes pratiques

C’est dans ce contexte que l’Union nationale interprofessionnelle des jus de fruits (Unijus) réaffirme la démarche responsable dans laquelle elle est engagée. « Nous renforçons sans cesse nos bonnes pratiques afin de répondre aux enjeux sociétaux et aux nouvelles attentes des consommateurs, que ce soit pour l’étiquetage ou la communication en matière de nutrition ou encore d’emballage, afin de s’inscrire dans une économie circulaire », déclare Emmanuel Vasseneix, le Pdg de la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel (LSDH) et président d’Unijus. De citer l’action de Qualijus, l’organisme indépendant créé il y a 25 ans pour contrôler et surveiller les produits proposés et leur étiquetage en France, ou la charte des bonnes pratiques de communication responsable. « D’ici fin 2021, tous les jus de fruits proposés en rayon auront ainsi adopté la portion de 150 ml comme verre de référence et toutes les communications s'attacheront à promouvoir une consommation raisonnable de ces boissons uniques en leur genre », précise Emmanuel Vasseneix.

La consigne pour tous

Membre du Collectif boissons, Unijus s’est également emparé de la problématique de la fin de vie des emballages. Partageant l’objectif de 90% de collecte des bouteilles en plastique fixé par l’Union européenne à l’horizon 2025, l’interprofession a conclu que « la consigne pour recyclage serait à ce jour le seul scénario permettant de l’atteindre ». Mais Emmanuel Vasseneix souligne l’importance des échanges avec les autres parties prenantes de la question et la nécessité d’intégrer au dispositif existant ce nouveau mode de collecte. « Parce que le problème est très complexe, détaille-t-il ; les situations varient selon les matériaux, les régions, les catégories de population, etc., certains consommateurs ne s’impliqueront jamais dans la déconsignation tandis que d’autres seront intéressés par une gratification d’un centime... Seule une étude complète amènera à une décision sereine, qui de toute façon ne sera pas sans conséquence sur les consommateurs, les recycleurs et les collectivités locales. » D’où la condition qui a sa préférence : que tous les emballages de boisson soient concernés, quel que soit le matériau !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Le spécialiste de l’étanchéité a inauguré à Strasbourg l’unité Sopraloop. - Troisième producteur mondial d’isolants et de produits d’étanchéité[…]

18/07/2019 | BoissonsPlastiques
Consigne : la canette veut participer aux concertations

Consigne : la canette veut participer aux concertations

Une campagne pour le tri en ville

Une campagne pour le tri en ville

À quand l’eau de Divonne ?

À quand l’eau de Divonne ?

Plus d'articles