Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

La consigne reportée à 2023… peut-être

La consigne reportée à 2023… peut-être

L’exécutif conserve ses objectifs en matière de réduction de l’usage unique et de collecte, mais renvoie, sauf expérimentations, la consigne à l’après-2023. -

La montagne de la consigne va accoucher d’une souris. C’est-à-dire d’une possibilité de l’expérimenter dans des territoires volontaires et d’une éventuelle mise en place en 2023 après un bilan d’étape sur l’extension des consignes de tri. « Rien ne sera fait sans l’accord des maires », avait déjà déclaré le président de la République, la semaine dernière. « Il n’y aura pas de consigne sur les plastiques », avait alors rapidement conclu l’Association des maires de France (AMF), par communiqué. Le lundi 25 novembre, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, et sa secrétaire d’État, Brune Poirson, sont allées un peu plus loin à l’issue d’une réunion avec les associations d’élus, les organisations professionnelles et des organisations non gouvernementales (ONG), dans le cadre de la préparation du projet de loi antigaspillage pour une économie circulaire (LEC), qui sera examiné en séance publique à l’Assemblée nationale à partir du 9 décembre. « La réunion a permis de confirmer que la loi inscrira un objectif de réduction des plastiques à usage unique ainsi que les objectifs européens de 77% de collecte pour recyclage des bouteilles en plastique en 2025 et 90% en 2029. Les ministres ont à ce titre rappelé le rôle central des collectivités locales dans le service public de gestion des déchets », indique un communiqué du ministère.

Expérimentations dans les territoires volontaires

Un accord sur « une méthode de pilotage de la trajectoire de collecte des bouteilles sur dix ans pour atteindre les 90 % » a par ailleurs été conclu. Celle-ci repose sur la mise en place d’un groupe de contact entre l’État et les représentants des collectivités organisatrices du service public des déchets, la définition d’un indicateur des performances de collecte, de tri et de recyclage, la garantie de mener à leur terme les extensions des consignes de tri ou encore la nécessité de soutenir les initiatives de réemploi. Et donc également au programme, la mise en place d’un dispositif de consigne mixte pour recyclage et pour réemploi, au terme d’un bilan d’étape de l’extension des consignes de tri qui sera réalisé en 2023, et dont les termes seront définis par le projet de loi. Dans l’intervalle, le gouvernement souhaite le lancement d’expérimentations dans les territoires volontaires, notamment en outre-mer .

Avec Fabian Tubiana (Plastiques & Caoutchoucs Magazine)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

La filière de l’emballage carton s’alarme de l’amendement « vaisselle réemployable »

Economie circulaire

La filière de l’emballage carton s’alarme de l’amendement « vaisselle réemployable »

La commission du Développement durable de l’Assemblée nationale veut interdire l’utilisation de vaisselle à usage unique pour la vente sur place dans la restauration commerciale. - Le 28 novembre, en pleine nuit,[…]

05/12/2019 | BoissonsPapier
Coveris met du recyclé dans ses films de fardelage

Coveris met du recyclé dans ses films de fardelage

Repris par Saverglass, MD verre entame sa transition vers des produits premium

Acquisitions

Repris par Saverglass, MD verre entame sa transition vers des produits premium

Une usine de canettes CanPack en Colombie

Investissements

Une usine de canettes CanPack en Colombie

Plus d'articles