Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

La consigne pour réemploi entre chez Biocoop

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
La consigne pour réemploi entre chez Biocoop

L’objectif est une mise en place de ce service dans l’ensemble des magasins du réseau en 2023. -

Après le vrac, qui compte désormais plus de 480 références, et les produits rechargeables, Biocoop veut introduire la consigne pour réemploi, non monétarisée, dans son réseau. Alors que des initiatives de ce type ont déjà été lancées localement, au sein de la coopérative Scarabée Biocoop en Ille-et-Vilaine par exemple, 30 % des magasins devraient être engagés d’ici à la fin de l’année et 100 % en 2023. « Une première à cette échelle dans la distribution, qui s’inscrit dans la volonté de Biocoop de sortir de l’emballage à usage unique, avec l’objectif ambitieux d’ici deux ans de permettre le réemploi de la totalité des emballages verre des produits à marque », indique l’enseigne dans un communiqué. Par ailleurs, elle indique s’être fixé comme objectif une proportion de 50 % de produits vendus en vrac, en emballages rechargeables ou réemployables à l’horizon 2025.

Logo « Réseau consigne »

Les produits concernés par ce service, proposés dans ces contenants en verre - dans un premier temps, des boissons, des bières en particulier et, dès le printemps 2021, le Pétillant de fruits de marque Biocoop, puis, au cours de l’année, les jus de fruits et la limonade à la marque du réseau –, seront identifiés en rayon par le logo « Réseau consigne ». Celui-ci est censé garantir que le verre répond à des critères de résistance et d’efficience, pour le lavage notamment. Le client rapporte la bouteille vide et rincée dans un magasin Biocoop disposant d’un point de collecte. La bouteille est ensuite triée puis stockée en réserve, jusqu’à la collecte par un partenaire local, par exemple Ma bouteille s’appelle reviens, Rebooteille, Alpes consigne ou Bout’ à Bout’. Celui-ci opère un lavage industriel « répondant aux mêmes exigences de qualité que pour le verre à usage unique », souligne le distributeur. La bouteille est enfin commercialisée pour son réemploi chez un conditionneur local. Biocoop précise avoir choisi des emballages standard, et non propriétaires, pour rationaliser les coûts et permettre une collecte mutualisée, et assure, d'après une étude de Deroche Consultants, qu’une bouteille peut subir jusqu’à 50 rotations.

Leader des épiceries bio, Biocoop a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 1,38 milliard d’euros, avec un effectif de 6300 salariés et 623 magasins.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Stoelzle Glass investit dans son premier site américain

Acquisitions

Stoelzle Glass investit dans son premier site américain

Le groupe verrier autrichien a annoncé l’acquisition de la verrerie de Monaca (Pennsylvanie) auprès d’Anchor Hocking Glass. Avec cette opération, Stoelzle s’installe pour la première fois aux[…]

05/03/2021 | Hygiène-BeautéVerre
Quand un recycleur et un hypermarché sensibilisent au tri

Economie circulaire

Quand un recycleur et un hypermarché sensibilisent au tri

Peu de pertes pour Vidrala en 2020

Résultats

Peu de pertes pour Vidrala en 2020

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Economie circulaire

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Plus d'articles