Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Juste Pressé innove dans le conditionnement des jus de fruits

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Juste Pressé innove dans le conditionnement des jus de fruits

Quatre références de jus de fruits sont produites chez Hermes Boissons, près de Beauvais (Oise). Une cinquième suivra dans le courant de l'année.

La marque lance une gamme de produits en brique carton traités par hautes pressions à froid au moyen d'un procédé semi-continu par batch de 500 litres qui représente une nouveauté sur le marché. -

Les hautes pressions à froid présentent d’indéniables avantages dont le principal est sans doute la possibilité de conférer une longue durée de conservation au produit sans en subir les inconvénients, à savoir sans être obligés de le chauffer, d’y ajouter des conservateurs ou des additifs chimiques. Les qualités organoleptiques et nutritionnelles sont ainsi préservées. Parce que le traitement est effectué en enceinte, en appliquant une pression de plusieurs milliers de bars, le produit doit toutefois être conditionné à l’intérieur d’un contenant souple (sachet, bouteille en plastique) ce qui implique de travailler par batch, donc à des cadences réduites. Juste Pressé et son partenaire conditionneur Hermes boissons, basé au sud de Beauvais (Oise), semblent avoir trouvé une solution permettant de contourner ces deux écueils que sont le choix limité des présentations et la capacité de traitement restreinte. En effet, après avoir été pressés, les fruits sont introduits dans une poche de 500 litres intégrée à la navette. C'est celle-ci qui entre dans le caisson hyperbare et non pas quelques dizaines de bouteilles comme c’est le cas habituellement sur les autres machines. "Le procédé a été spécialement développé pour les boissons", souligne Tom François, Pdg de Hermes boissons. 

"Une première mondiale"

Une fois le produit traité à 6000 bars pendant une minute et demie, la poche est connectée à la tuyauterie stérile de la conditionneuse, puis celle-ci remplit les emballages destinés à la vente, en l’occurrence des briques carton Elopak. « C’est une première mondiale - s’enorgueillit Alexia Chassagne, Pdg de Juste Pressé - car les hautes pressions n’avaient jamais servi pour le traitement de saches aussi grandes ». Tout cela n’aurait sans doute jamais été possible si Hermes boissons n’avait pas réussi à se procurer le prototype de la machine Hiperbaric utilisée jusque-là par un sous-traitant espagnol. Avec son caisson de 525 litres, l'équipement (en photo ci-dessous) est en mesure de traiter 4000 litres de produit par heure, ce qui permet de démultiplier la productivité et d’ôter ainsi l’une des barrières technologiques les plus contraignantes des hautes pressions. L’organisation de la production en ressort simplifiée, sachant que le produit qui affiche une durée de vie de trois mois au minimum, peut ensuite être stocké en chambre réfrigérée plus longtemps, simplifiant d’autant la supply chain. Hermes boissons a remporté le Manufacturing Innovation Awards en 2020 pour cette innovation et son projet de transformation initié en 2019.

Relocalisation 

Juste Pressé a démarré, le 5 janvier dernier, la production de quatre jus de fruits (orange, orange avec pulpe, pomme, pomme 100% cripps) avec son partenaire Hermes boissons (ci-dessous la première brique sortie de la ligne). La marque prévoit de lancer le parfum orange-mangue-passion au cours de l’année. A l’usine d’Hermes, qui appartenait à Tropicana (PepsiCo) jusqu’à début 2019, le process est réalisé dans l’arc de quelques heures avec, tout d’abord le pressage des fruits - une dizaine de tonnes environ - puis le traitement hautes pressions et le conditionnement, avec un rendu moyen de 5000 briques de 900 ml par campagne. Outre les vertus gustatives et nutritionnelles de ses produits, Alexia Chassagne met en avant sa démarche de relocalisation - ses jus étaient auparavant conditionnés à l’étranger - et le choix d’un emballage plus durable. « Nous voulions absolument éviter le plastique, c’est pour cette raison que nous avons opté pour la brique ». Le conditionnement est composé à 93% de carton et de plastique d’origine végétale et, pour la partie restante, de polyéthylène basse densité (PEbd), sachant que le bouchon est en polyéthylène haute densité (PEhd). La brique représente, selon la marque, un gain de 54% en termes d’émissions carbone par rapport à la bouteille plastique. 

L'éléphant et le petit pois

Créé il y a trois ans, Juste Pressé est référencé au niveau national chez Carrefour, Auchan, Casino et Monoprix et, au niveau régional, chez Leclerc, Intermarché et Système U. Les jus sont vendus 4 euros l’unité, ce qui peut dissuader certains clients, même si, comme le rappelle Alexia Chassagne : « 4 euros ce n’est que le prix de deux kilos d’oranges ! ». Qu'à cela ne tienne, la marque mise sur la qualité, avec un étiquetage clair -  « Le goût du fruit et rien d'autre » - pour signifier au consommateur l'absence de conservateurs. Elle espère faire la différence sur un marché encombré où les revendications des marques en matière de nutrition, saveur, conservation sont nombreuses. Quant aux hautes pressions à froid, elles sont expliquées par un message présent sur le côté du conditonnement, à découvrir par exemple au petit déjeuner, lorsque la brique est sur la table : « C'est la pression exercée par le poids d'un éléphant sur un petit pois. Cela détruit les bactéries mais pas les vitamines et les antioxydants ». Le poids d'un éléphant sur un petit pois : facile à comprendre, même pour un enfant ! 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Quand un recycleur et un hypermarché sensibilisent au tri

Economie circulaire

Quand un recycleur et un hypermarché sensibilisent au tri

La Société générale de recyclage (SGR) a installé un kiosque à collecte de bouteilles plastique sur le parking du magasin E.Leclerc d’Issoudun (Indre). - Sensibiliser les consommateurs au tri des[…]

Peu de pertes pour Vidrala en 2020

Résultats

Peu de pertes pour Vidrala en 2020

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Economie circulaire

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Pusterla 1880 conforte sa position en reprenant Adine

Acquisitions

Pusterla 1880 conforte sa position en reprenant Adine

Plus d'articles