Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Indorama budgète 1,5 milliard de dollars pour le recyclage du PET

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Indorama budgète 1,5 milliard de dollars pour le recyclage du PET

Aloke Lohia, Pdg d'Indorama.

Le groupe thaïlandais annonce un plan de développement sur cinq ans pour répondre à une demande croissante. -

Pour répondre à une demande sans cesse croissante d'emballages contenant de la matière recyclée, le thaïlandais Indorama Ventures (IVL), numéro un mondial du polyéthylène téréphtalate (PET), entend investir au moins un milliard de dollars d’ici à 2025, a annoncé son Pdg, Aloke Lohia, fin août. « Nous avons alloué un budget d'un milliard de dollars au recyclage pour que d'ici 2025, lorsque les marques voudront 25% de matériau recyclé dans leurs emballages, IVL soit en mesure de les leur livrer », a-t-il déclaré. D’ajouter : « IVL est le plus grand producteur mondial de PET. Aussi tous les propriétaires de marques nous interrogent-ils pour savoir si nous comprenons l’enjeu. (…) Ils veulent garder le PET comme choix principal. Nous constatons également que de plus en plus d'emballages en plastique sont en PET. C'est donc une bonne nouvelle pour nous. Nous devons simplement nous assurer que nous pouvons fournir 25% de contenu recyclé. »

Il souligne encore tenir ainsi compte de la prise de conscience des consommateurs quant à l’impact environnemental des plastiques à usage unique et de la volonté des autorités des Etats de favoriser le recyclage. Outre le milliard de dollars mentionné, le patron du groupe chimique indique prévoir un investissement supplémentaire de 500 millions de dollars « pour aider ses clients, dont Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé, à atteindre un taux de contenu recyclé de 25% ». Aloke Lohia mise aussi les systèmes de consigne des emballages, qui « vont devenir beaucoup plus viables au niveau mondial » et entraîner une augmentation sensible du nombre de bouteilles collectées pour le recyclage. « Cela permettra d'augmenter les taux de recyclage et de fournir plus de matière première pour de nouveaux emballages. »

Croissance externe

Indorama a déjà racheté cette année une usine de recyclage de PET à Athens (Alabama), aux Etats-Unis, à Custom Polymers PET. Ce site dispose d’une capacité de traitement de quelque 34 000 tonnes par an. Cette acquisition complète un réseau de 11 installations au Mexique, en Thaïlande et en Europe. Ce domaine, qui constitue désormais une branche à part entière du groupe, sera le seul, durant les dix-huit prochains mois, dans lequel le thaïlandais se montrera actif – autrement dit, poursuivra son expansion via de la croissance externe – car, dans l’immédiat, il entend « digérer » la reprise, annoncée début août 2019, des activités du chimiste américain Huntsmann dans les produits chimiques intermédiaires et agents de surface au Texas (Etats-Unis) pour 2,1 milliards de dollars.

Groupe pétrochimique basé à Bangkok (Thaïlande), Indorama Ventures a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 10,7 milliards de dollars en 2018, pour un effectif de 19 600 personnes, et exploite 101 usines dans 31 pays.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une bouteille dans la mer de la consigne

Economie circulaire

Une bouteille dans la mer de la consigne

Zero Waste déploie la campagne #PourQuelleRevienne pour sensibiliser les parlementaires. - Dans le cadre de l’examen par le parlement du projet de loi relatif « à la lutte contre le gaspillage et à[…]

20/09/2019 | BoissonsConsigne
Orangina Suntory va éliminer les ressources fossiles vierges de ses bouteilles

Economie circulaire

Orangina Suntory va éliminer les ressources fossiles vierges de ses bouteilles

Consigne : Coca-Cola avance ses pions

Economie circulaire

Consigne : Coca-Cola avance ses pions

PepsiCo veut accroître ses efforts de réduction des déchets plastique

Economie circulaire

PepsiCo veut accroître ses efforts de réduction des déchets plastique

Plus d'articles