Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Enquête

Entre gaz et dessiccant, la canette autorafraîchissante fait son chemin

ARNAUD JADOUL

Sujets relatifs :

, ,

S'inspirant du principe de la cruche en terre cuite, Thermagen a conçu une canette qui abaisse de 15 °C la température d'une boisson en quelques minutes (lire 648 et p. 22 du supplément). L'un des ses créateurs, Fadi Khairallah, a su tirer les enseignements de tous les développements menés depuis un siècle dans le domaine des contenants autoréfrigérants.

Déguster une boisson fraîche, sur une plage ou dans un stade : un plaisir simple, mais difficile à satisfaire par temps chaud, quand on ne dispose pas d'un réfrigérateur ou d'une glacière à portée de main. Voire d'une canette autorafraîchissante ! Ce rêve pourrait pourtant devenir réalité avec Glacé, un emballage « intelligent », conçu par une société créée en juin 2000 : Thermagen. L'équipage Pescarolo/de Liedekerke a pu en tester des prototypes lors du rallye Telefonica Dakar 2003.

Certes, cette canette n'est pas encore dans les rayons. Il reste à lancer un test de marché pour valider Glacé auprès des consommateurs et à surmonter le scepticisme des industriels, producteurs de boissons comme fabricants de boîtes-boissons. « Un milieu assez hermétique aux innovations qui ne viennent pas de chez lui », constate Fadi Khairallah, l'ingénieur de 31 ans qui a créé Thermagen. Mais, si la jeune pousse parvient à ses fins, elle concrétisera plus d'un siècle de recherches dans ce domaine. « Une véritable quête du Graal », selon Dan Abramowicz, vice-président exécutif de Crown Cork & Seal, en charge des technologies. Car la bouteille puis la canette autorafraîchissantes sans apport extérieur d'énergie, n'est pas une idée neuve. Fadi Khairallah a pu le constater en étudiant la question, depuis le jour de 1999 où, sur une plage californienne, il a bu un Ice Tea tiède et a pensé que la solution était simple.

Dès juillet 1902, en effet, Paul Théodore, un Français, dépose un brevet pour un appareil portatif réfrigérant, « basé sur la détente en vase clos, en présence de l'eau, du gaz ammoniac liquéfié sous pression ». Des centaines d'autres brevets - plus de 200 - sont déposés ensuite sur le sujet. Sans suites. Cependant, depuis six ou sept ans, les annonces se multiplient à nouveau. Aux Etats-Unis pour la plupart. Rien de plus logique quand près de la moitié des quelque 210 milliards de canettes vendues chaque année dans le monde le sont en Amérique du Nord. Le principe de base ? « Faire un réfrigérateur sans le compresseur », résume Fadi Khairallah, qui a analysé tous ces développements, rencontré certains protagonistes, interrogé tous les industriels du secteur et étudié les différents brevets dans leurs moindres détails. Avec les partisans de la détente d'un gaz comprimé et les adeptes de l'évaporation, parmi lesquels s'inscrit Thermagen.

C'est la société californienne Joseph Company, rebaptisée plus tard Chill-Can, qui relance le plus sérieusement la quête. Elle présente, en 1997, Microcool Chill-Can. Ce procédé basé sur l'évaporation d'hydrofluorocarbone (HFC) permet d'abaisser la température de 30 °F (16,7 °C) en deux minutes et de la maintenir ainsi pendant 20 minutes. Joseph essayera de commercialiser le Chill-Can au Royaume-Uni. Mais, critiqué en raison de l'emploi de HFC, il optera pour un système de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

RPC recycle les gobelets

RPC recycle les gobelets

Le groupe britannique les intègre dans la fabrication de Plaswood. - RPC Tedeco-Gizeh, filiale du groupe britannique d’emballages plastique RPC, lance une initiative de recyclage au Royaume-Uni. En partenariat avec une autre filiale[…]

Tetra Pak personnalisera en numérique

Tetra Pak personnalisera en numérique

Nestlé vise la neutralité plastique

Nestlé vise la neutralité plastique

KFC supprime les pailles en plastique

KFC supprime les pailles en plastique

Plus d'articles