Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Social

En surcapacité, Verallia lance un plan de transformation en France

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
En surcapacité, Verallia lance un plan de transformation en France

Le numéro trois mondial de l'emballage en verre veut ajuster sa production au marché en supprimant un des trois fours de l'usine de Cognac (Charente).

© Franck Dunouau pour Verallia

Le verrier français a annoncé qu’il ne reconstruirait pas l’un des trois fours de son site de Cognac (Charente). Cette décision fait suite à une baisse continue de la consommation de vin en France, mais aussi à l’importation croissante de bouteilles depuis l’étranger. Verallia envisage également de se séparer de 130 personnes. –

À Cognac (Charente), il n’y aura pas de cérémonie de l’allumette en début d’année prochaine. Verallia a annoncé le 12 juin un plan de transformation en France. Cela se traduit par la non-reconstruction du four 1 de l’usine de Cognac. L’outil, qui arrivera en fin de vie à la fin de l’année, fabrique principalement des bouteilles de vin. Mais ce segment de marché – le plus important du groupe verrier – affiche des baisses continues depuis plusieurs années en France. S'ajoute à cela une concurrence étrangère agressive dont les importations augmentent et ont déjà conquis 33 % du marché français. C’est ce contexte qui pousse Verallia à mettre en place un plan de transformation.

130 départs envisagés, 80 à Cognac

L’objectif du fabricant d’emballage en verre est d’ajuster sa production, puisqu’il « fait face à une situation de surcapacité sur certains segments de marché », précise un communiqué. La fermeture de l’un des trois fours de l’usine de Cognac s’accompagnera de suppressions de postes. Le groupe envisage environ 130 départs sur les six usines Verallia, dont 80 à Cognac. Le septième site de production de Verallia en France, VOA à Albi (Tarn), ne devrait donc pas être impacté. « Ce plan de transformation devrait comprendre des mesures d’accompagnement au départ sous forme de cessation anticipée d’activité et de plan de départ volontaire », mentionne le communiqué de Verallia.

De nouvelles organisations industrielles

Le groupe, qui rappelle avoir investi 220 millions d’euros dans l’Hexagone depuis 2016, compte déployer de nouvelles organisations industrielles. Une démarche qui a déjà prouvé son efficacité dans d’autres pays où Verallia est implanté. Un travail sur la santé et la sécurité devrait ainsi être mené : « Nouveaux équipements pour améliorer les conditions de travail et réduire la pénibilité, aménagements de fin de carrière et transition de l’activité professionnelle vers la retraite », détaille l’entreprise.

Afin de maintenir un dialogue social ouvert et transparent, le groupe français (troisième producteur mondial d’emballages en verre) va démarrer le 22 juin une procédure d’information-consultation des instances représentatives du personnel. Actuellement, Verallia emploie 10 000 personnes dans le monde, dont 2 500 en France.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lipton Ice Tea veut sensibiliser les jeunes consommateurs au tri

Economie circulaire

Lipton Ice Tea veut sensibiliser les jeunes consommateurs au tri

La marque de PepsiCo lance cet été une campagne #LiptonGenerationTri en partenariat avec trois influenceurs, déployée sur Instagram, YouTube ou TikTok. - En mars dernier, Lipton Ice Tea annonçait passer ses[…]

07/07/2020 | PlastiquesAluminium
Orangina Suntory France fait le choix de l’accumulation flexible

Investissements

Orangina Suntory France fait le choix de l’accumulation flexible

Les verriers bouclent la boucle du recyclage

Economie circulaire

Les verriers bouclent la boucle du recyclage

Tetra Pak collabore avec l’université de Lund

Innovation

Tetra Pak collabore avec l’université de Lund

Plus d'articles