Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Du plastique marin dans les bouchons à tête de Guala Closures

Arnaud Jadoul
Du plastique marin dans les bouchons à tête de Guala Closures

Le bouchonnier italien a signé un accord d'exclusivité avec la place de marché Oceanworks. -

Le fabricant italien de capsules en aluminium et bouchons de sécurité Guala Closures annonce la signature d’un accord d’exclusivité avec l’américain Oceanworks pour développer une gamme de bouchons à tête en plastique issu des océans. Basée en Californie, Oceanworks est une place de marché numérique spécialisée dans l’approvisionnement en matériaux recyclés vérifiés, collectés dans les écosystèmes côtiers avant qu’ils se retrouvent en mer. Elle fournira des polymères recyclés à 100% à Guala Closures, qui les utilisera dans un premier temps pour la production de ses modèles T-bar pour spiritueux, une famille de la gamme Blossom récemment lancée. D'autres versions suivront.

Pour Fulvio Bosano, directeur de la R&D de Guala Closures, « cet accord majeur renforce l'engagement du groupe en faveur de solutions plus durables, en faisant de nos bouchons un élément de la future économie circulaire. C'est une étape importante dans l'objectif de Guala Closures d'utiliser 35 % de matériaux recyclés dans nos produits d'ici 2025. » De son côté, Rob Ianelli, président et fondateur d'Oceanworks, déclare : « Aider nos clients à développer de nouveaux produits utilisant nos plastiques océaniques recyclés à 100% est une étape importante vers une véritable économie circulaire. Grâce à ce partenariat, nous avons la possibilité d'avoir un impact significatif en échelonnant la production d'un emballage plus durable à partir de matériaux qui, autrement, pollueraient les océans de notre planète. C'est un véritable partenariat gagnant-gagnant. »

Spécialisé dans les bouchons de sécurité pour spiritueux et les capsules à vis pour vins, spiritueux et boissons, Guala Closures a réalisé un chiffre d’affaires de 607 millions d’euros en 2019, emploie 4700 salariés, compte 30 usines ainsi que quatre centres de recherche, et produit près de 20 milliards de bouchons par an.

Oceanworks est une place de marché numérique lancée en 2019 pour « relier l'offre locale de plastique recyclé à la demande mondiale afin de maintenir le plastique hors de l'océan ».

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le recyclage des bouteilles souffre d’une collecte insuffisante

Economie circulaire

Le recyclage des bouteilles souffre d’une collecte insuffisante

Dans une étude sur l’industrie du rPET réalisée dans l’ensemble de l’Union européenne, le cabinet Icis estime que les progrès accomplis sont menacés par des stratégies de[…]

Huber Packaging passe sous pavillon mexicain

Acquisitions

Huber Packaging passe sous pavillon mexicain

Vaisselle à usage unique ou réutilisable, une ACV rebat les cartes

Profession

Vaisselle à usage unique ou réutilisable, une ACV rebat les cartes

Les bacs de tri dans les lieux publics plébiscités

Economie circulaire

Les bacs de tri dans les lieux publics plébiscités

Plus d'articles