Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Social

Des syndicalistes de Verallia mis à pied après leur alerte sur un risque de pollution à l’amiante

Pierre Monnier

Sujets relatifs :

, ,
Des syndicalistes de Verallia mis à pied après leur alerte sur un risque de pollution à l’amiante

© Franck Dunouau

Trois représentants CGT de l’usine Verallia de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) sont convoqués par leur direction dans le cadre d’une mise à pied conservatoire. Selon le syndicat, cette sanction intervient quelques jours après qu’un droit d’alerte évoquant un « risque grave par pollution à l’amiante » a été rendu public. –

Un incendie en juillet, des vents violents en décembre, et c’est le climat social de Verallia qui s’embrase. Les représentants CGT de l’usine de Chalon-sur-Saône ont dénoncé lundi 13 janvier une procédure de mise à pied lancée à l’encontre de trois élus du personnel, a dévoilé le Journal de Saône-et-Loire. Convoqués devant leur direction en début de semaine prochaine, les trois membres du comité social et économique (CSE) ont interdiction de venir travailler au sein du site spécialisé dans la fabrication de bouteilles en verre depuis jeudi 9 janvier.

Des morceaux de toit tombés près du soufflage des bouteilles

Pour les syndicalistes, cette mise à pied à titre conservatoire fait suite à la publication quelques jours plus tôt d’un droit d’alerte signé par dix membres CGT du CSE. Le document évoquait un « risque grave pour la santé publique et l’environnement par pollution à l’amiante ». Cette dénonciation s’appuie sur des analyses réalisées en laboratoire sur des morceaux de toit tombés près du four 1 et des machines de soufflage. En juillet 2019, un incendie a fragilisé la toiture du bâtiment que les épisodes de vents violents du mois de décembre n’ont pas ménagé. Sur les quatre prélèvements examinés, trois contiennent de l’amiante, affirment les élus CGT.

Le respect des seuils réglementaires dans l’air

Pour sa part, l’entreprise assure que des mesures relatives à la présence d’amiante dans l’air ont été effectuées depuis l’incendie. Il n’y aurait donc pas de danger pour les employés de l’usine, ni pour les habitants proches du site. La particularité de la verrerie de Chalon-sur-Saône est d’être bordée par des maisons résidentielles, situées à quelques mètres de ses clôtures d’enceinte. Un chargé de communication de Verallia a indiqué que : « Le sujet n’est pas la présence de fibres d’amiante dans les matériaux, mais leur volatilité et donc le respect des seuils réglementaires dans l’air. » D’ailleurs, aucune mesure de suspension d’activité ou d’interdiction d’accès à la zone n’a été ordonnée par la préfecture de Saône-et-Loire. Selon elles, les plaques de couverture en fibrociment n’avaient pas subi « une détérioration les rendant émettrices de fibres d’amiante ».


Entourée d'habitations, l'usine Verallia de Chalon-sur-Saône est située au nord de la ville.

Une action coordonnée de la CGT

Dans leur lettre de convocation, les salariés se sont vu reprocher « des faits très graves », précisent-ils. Si le fabricant d’emballage en verre – entré en Bourse en fin d’année – ne donne pas de détails quant aux reproches faits à ses employés, il confirme leur mise à pied. La CGT compte lancer un mouvement coordonné dans les sept usines françaises du verrier en soutien à ses trois élus.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Crown va consommer moins d’eau

Stratégie

Crown va consommer moins d’eau

Le fabricant américain d’emballages métalliques et de protection se fixe un objectif de réduction de 20% à l’horizon 2025. - Le groupe américain d’emballages métalliques et de transit[…]

21/01/2020 | Tous secteursAluminium
CCEP injectera 500 millions d’euros en France

Investissements

CCEP injectera 500 millions d’euros en France

Nestlé investit dans les plastiques recyclés

Economie circulaire

Nestlé investit dans les plastiques recyclés

Les alternatives au plastique peuvent être pires

Décryptage

Les alternatives au plastique peuvent être pires

Plus d'articles