Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Cermex améliore ses fardeleuses

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Cermex améliore ses fardeleuses
La filiale de Sidel revoit à la baisse les consommations de film et d’énergie. –

Spécialisé dans les machines de fin de ligne, Cermex rénove sa gamme de fardeleuses sans soudure, baptisées TS, produites dans son usine de Lisieux (Calvados), en Normandie. Engagée dans un programme d’éco-conception et de développement durable, l’entreprise a tenu à améliorer son matériel en fonction d’un objectif de réduction des consommations de film et d’énergie. Concernant le premier point, la table d’injection, « entièrement repensée », fonctionne avec des films plus fins, de 27 à 80 microns d’épaisseur. Le réglage, effectué en usine, dispense l'utilisateur de toute intervention ultérieure, quelle que soit l’épaisseur du film employé. Concernant le deuxième point, Cermex a cherché à isoler encore plus le tunnel de rétraction – le module de la machine où le film, après avoir été appliqué sur le fardeau, est rétracté à l’aide de la chaleur – et à améliorer la circulation d’air. Résultat : un gain de 10% au niveau de la consommation énergétique. Enfin, le constructeur a travaillé sur l’architecture automatisme, afin de la rendre plus fiable et économique. L’interface homme-machine (HMI), l’automate et les cartes d’axes du nouvel automatisme proviennent du même fournisseur, ce qui permet de réduire les coûts tout en simplifiant les opérations de diagnostic et de dépannage. La fardeleuse TS, qui sert à regrouper des lots d’emballages primaires (flacons, bouteilles, briques, étuis…) en lots, affiche des cadences de 110 cycles par minute. Cermex est une filiale de Sidel. L’entreprise, dont le siège est à Corcelles-lès-Cîteaux, près de Dijon (Côte-d’Or), a réalisé, en 2009, un chiffre d’affaires de 80 millions d’euros avec un effectif de 550 personnes. 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

À quand l’eau de Divonne ?

À quand l’eau de Divonne ?

La construction de l’usine d’embouteillage est au cœur d’une polémique. - Si les plastiques ont actuellement mauvaise presse, que dire des bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) ?[…]

16/07/2019 | PlastiquesInvestissement
Lec : l’industrie agroalimentaire appelle au pragmatisme

Profession

Lec : l’industrie agroalimentaire appelle au pragmatisme

Tropicana : PepsiCo pourrait prendre la parole

Tropicana : PepsiCo pourrait prendre la parole

Amorim adapte NDtech aux effervescents

Amorim adapte NDtech aux effervescents

Plus d'articles