Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

CCEP vise la neutralité carbone en 2040

CCEP vise la neutralité carbone en 2040

© CCEP France

L’embouteilleur européen de Coca-Cola va investir 250 millions d’euros sur trois ans pour décarboner ses activités. -

2030, 2040 ou 2050 ? Pour Coca-Cola European Partners (CCEP), ce sera 2040. C’est à cette échéance que l’embouteilleur européen de Coca-Cola veut, à son tour, atteindre la neutralité carbone. CCEP se fixe, en effet, un nouvel objectif de réduction absolue des émissions de gaz à effet de serre (GES). D’ici à 2030, l’entreprise vise une réduction de 30% par rapport à ses émissions de 2019, après avoir déjà réussi à les abaisser de 30,5% au cours de la dernière décennie, dans le cadre de la stratégie "En action". L’entreprise définira ainsi la voie à suivre pour parvenir à la neutralité d’ici à 2040, « conformément à l’objectif de limitation de l’augmentation de la température mondiale à 1,5 °C et aux Accords de Paris sur le climat », précise-t-elle dans un communiqué.

Ensemble de la chaîne de valeur

Pour entamer cette transition bas carbone, CCEP met en place un plan d’action auquel l’embouteilleur consacrera 250 millions d’euros durant les trois prochaines années. Ce plan porte sur les cinq composantes de la chaîne de valeur à l’échelle européenne : les ingrédients ; les emballages, avec, entre autres, la conversion au 100% plastique recyclé et l’investissement dans de nouvelles technologies de recyclage du plastique par dépolymérisation… ; les opérations, avec la réduction de l’utilisation de combustibles fossiles dans les usines ; le transport, avec l’optimisation des réseaux de distribution et le recours accru au train ; et les systèmes de réfrigération, pour améliorer leur efficacité énergétique.

Scope 3

Un accent particulier sera également mis sur la réduction des émissions du « scope 3 », c’est-à-dire les émissions GES qui ne sont pas liées directement à la fabrication du produit. L’entreprise soutiendra ainsi ses fournisseurs d’ingrédients, d’emballages, de matériels réfrigérés et les transporteurs tiers, à l'origine de 90% des émissions de CCEP, pour fixer leurs propres objectifs de réduction du carbone et utiliser de l'électricité 100% renouvelable.

Intéressement

Cet engagement sera complété par des mécanismes de compensation carbone certifiés. « Toutefois, CCEP se concentrera en priorité sur la réduction des émissions et ne compensera que lorsque c’est essentiel », signale l’embouteilleur. Par ailleurs, un objectif de réduction des émissions de GES est inclus dans le plan de bonus à long terme des dirigeants de l’entreprise : 15% du montant attribué en 2020 sera basé sur les résultats en la matière au cours des trois prochaines années.

CCEP se présente comme le principal producteur et distributeur de boissons rafraîchissantes sans alcool en Europe et le plus grand embouteilleur indépendant de Coca-Cola au monde. L’entreprise est notamment présente en Allemagne, Andorre, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Islande, Luxembourg, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Portugal et Suède.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Bouchon solidaire et bouteilles collées chez E.Leclerc

Economie circulaire

Bouchon solidaire et bouteilles collées chez E.Leclerc

Le distributeur teste deux nouveautés sur ses packs de six bouteilles de 1 litre d’eau de montagne Laqueuille Marque Repère. - La chasse au plastique est un « combat[…]

20/01/2021 | PlastiquesInnovation
Ferd étudie l’introduction en Bourse d’Elopak

Stratégie

Ferd étudie l’introduction en Bourse d’Elopak

Une patronne pour Sig en Europe

Carnet

Une patronne pour Sig en Europe

Une solution en carton pour les packs de bouteilles

Economie circulaire

Une solution en carton pour les packs de bouteilles

Plus d'articles