Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

CCEP investit toujours plus dans le recyclage du polyester

Arnaud Jadoul
CCEP investit toujours plus dans le recyclage du polyester

L'équipe dirigeante de CuRe Technology.

L’embouteilleur de Coca-Cola finance la start-up néerlandaise CuRe Technology et son procédé de dépolymérisation des déchets de PET difficiles à traiter. -

Après avoir investi dans le recyclage mécanique du polyéthylène téréphtalate (PET) à travers Infineo en 2012, Coca-Cola European Partners (CCEP) mise aussi sur le recyclage chimique. L’embouteilleur européen de Coca-Cola soutient ainsi Ioniqa Technologies et Loop Industries depuis 2018. Cette fois, CCEP Ventures, son fonds d’investissement dans l’innovation, finance, pour un montant non divulgué, la start-up néerlandaise CuRe Technology. Celle-ci a développé un procédé de « renouvellement du polyester » par dépolymérisation qui permet de traiter certains PET opaques et difficiles à recycler pour les transformer en matière apte au contact alimentaire. L'investissement de CCEP Ventures permettra à CuRe d’accélérer la mise au point de sa technologie, de l’usine pilote à la commercialisation. À ce stade, CCEP recevra la majorité de la production d'une nouvelle usine opérant sous licence de CuRe. L’objectif de CCEP et de Coca-Cola en Europe de l’Ouest est d’éliminer le plastique vierge d’origine fossile de leurs bouteilles en PET et de parvenir à 100% de plastique recyclé ou issu de ressources renouvelables d’ici à 2030. « Cela contribuera à éliminer au total plus de 200 000 tonnes de PET vierge par an du portefeuille des emballages de CCEP et à soutenir la transition vers une économie circulaire pour les emballages en PET », indique CCEP dans un communiqué.

Dépolymérisation partielle

CuRe Technology est une start-up créée et dirigée par deux groupes de recyclage des plastiques, Morssinkhof et Cumapol-DuFor, avec des partenaires comme le chimiste DSM-Niaga et l'université de sciences appliquées NHL Stenden, tous néerlandais. Elle possède un atelier pilote à Emmen, aux Pays-Bas, au cœur d’un site de Cumapol, qui dispose d’une capacité de production de 20 kg par heure. Dès que la technologie de CuRe sera validée sur le plan industriel, une ligne de polymérisation, d’une capacité annuelle de 25 000 tonnes, sera transformée pour l’accueillir et travailler en continu. Son procédé repose sur une dépolymérisation partielle qui permet d’éliminer la plupart des impuretés et de raccourcir la chaîne de traitement. Moins gourmand en énergie qu’une dépolymérisation totale, il génère moins d’émissions de CO2. L’ambition à long terme de ses concepteurs est de pouvoir recycler tous les flux de déchets en polyester, y compris les textiles et tapis.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le Super Combi de Sidel devient compact

Technologie

Le Super Combi de Sidel devient compact

Le constructeur propose une nouvelle version de sa souffleuse-remplisseuse-étiqueteuse de bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET). -   Faire plus avec moins : le leitmotiv n’a pas changé[…]

Une bouteille PET recyclée et réutilisable

Economie circulaire

Une bouteille PET recyclée et réutilisable

Canpack s’implante aux Etats-Unis

Investissements

Canpack s’implante aux Etats-Unis

Tesco lance Loop en Grande-Bretagne

Economie circulaire

Tesco lance Loop en Grande-Bretagne

Plus d'articles