Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Carlsberg filmera ses packs avec Ceisa Packaging

Arnaud Jadoul
Carlsberg filmera ses packs avec Ceisa Packaging

En 2019, la filiale d’ExcelRise fournira le brasseur danois à l’échelle européenne. -

La Suède d’abord, puis le Danemark et, ensuite, d’autres pays européens et la France. Dans le cadre d’une « collaboration européenne » avec le brasseur danois Carlsberg, le français ExcelRise va fournir son film de fardelage R100 pour les multipacks de la marque. Le film de regroupement rétractable sera produit dans les usines de Ceisa Packaging, la filiale d’ExcelRise spécialisée dans cette activité, à Bernay (Eure) et Saint-Cyr-en-Val (Loiret). Pour Carlsberg, ce projet s’intègre au programm « Together towards zero » destiné à réduire son empreinte environnementale, et illustré en septembre dernier par le lancement de la solution Snap Pack, sans film et avec des points de colle.

Réduction de l’empreinte carbone

Le R100, présenté par ExcelRise comme « fabriqué à partir de matières 100% recyclées », n’est composé, en réalité, que de 50% de plastique recyclé post-consommation, les 50% restants étant issus de déchets de production. D’ailleurs, le groupe français s’est engagé à ce que le film livré à son client contienne au minimum 30% de déchets provenant des usines Carlsberg en Europe. Selon Ceisa Packaging, le R100 affiche une empreinte carbone jusqu’à 60% inférieure à celle des films en plastique vierge. « Nous introduisons des films plastique contenant entre 50 et 100% de plastique recyclé afin de mettre davantage l’accent sur la nécessité du recyclage et de la réduction de l’empreinte carbone », commente Dirk Friedmann, responsable de catégorie multipacks.

Reborn 2025

Pour ExcelRise, cet exercice de boucle circulaire et film issu à 100% de déchets s’insère dans le projet Reborn 2025 du groupe, qui vise à remplacer 80% des résines vierges par de la matière secondaire. « Nous souhaitons devenir le leader sur les films plastique à haute teneur en matières recyclées grâce à notre maîtrise complète de la chaîne de valeur », indique Arthur Lepage, le président d’un groupe qui vient, par ailleurs, de signer l’engagement mondial de la Nouvelle Economie des plastiques initié par la Fondation Ellen MacArthur.

Holding industrielle créée en 2002 sous le nom de Bourgogne développement industrie (BDI), ExcelRise a acquis Ceisa, devenu Ceisa Packaging, en 2004 et Semoflex, devenu Semo Packaging, en 2013. Le groupe se déclare dans le top 15 des fabricants d’emballages souples en Europe, avec un chiffre d’affaires de 112 millions d’euros en 2017 et un effectif de 350 salariés dans quatre usines en France. Ceisa Packaging emploie 175 personnes, pour un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros, dont 80% à l’export.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Novelis accroît ses capacités au Brésil

Novelis accroît ses capacités au Brésil

Le groupe américain investit 175 millions de dollars dans le laminage et le recyclage de l’aluminium pour canettes et produits de spécialité. - L’américain Novelis, numéro un mondial du recyclage de[…]

15/11/2018 | AluminiumInvestissement
Une nouvelle Gallus chez Jacquelin

Une nouvelle Gallus chez Jacquelin

O-I acquiert près de la moitié d’Empresas Comegua

O-I acquiert près de la moitié d’Empresas Comegua

CCEP France investit à Socx

CCEP France investit à Socx

Plus d'articles