Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Symphony Environmental se diversifie dans les algues

Tiziano Polito
Symphony Environmental se diversifie dans les algues

Le spécialiste des additifs "oxo" a acquis 8% du capital du français Eranova qui envisage de produire des biopolymères à partir de déchets de végétaux marins. -

Spécialisé dans les additifs "oxo", permettant de dégrader certains plastiques d’origine fossile comme le polyéthylène (PE) dans leurs éléments constitutifs, Symphony Environmental a acquis 8% du français Eranova. Ce dernier, qui est basé à Le-Bourget-du-Lac (Savoie), travaille sur la mise au point d’un procédé permettant de transformer les algues marines d'échouage en biopolymères, notamment afin d’en faire des films plastique, mais aussi de la nourriture animale, des ingrédients pour l'industrie cosmétique et des biocarburants. Ces biopolymères, outre le fait d’être issus de ressources végétales, seront compostables et biodégradables. Un démonstrateur industriel est en cours de construction près de Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône), en association avec Total TDR, le but étant, dans un premier temps, de produire les variétés d’algues dont il sera possible d’extraire de l’amidon.

Ferme marine 

Les actions achetées par Symphony Environmental représentent un montant de 500 122 euros et valorisent Eranova à 6,3 millions d’euros. Le britannique se réserve la possibilité de racheter 51% du capital de la start-up d’ici les trois prochaines années. Grâce à cette opération, Eranova boucle son programme de financement évalué à 4,8 millions d’euros pour pouvoir commencer le développement pré-industriel de son projet et consistant à mettre en place la ferme marine où les algues seront "stressées" afin d'élever le taux d'amidon qu'elles incoporent. "On passe de 12 à 70% ", indique Philippe Michon, co-fondateur de la société. L’exploitation qui représentera dans un premier stade le cinquantième de la surface totale prévue, couvrira 1,2 ha. Baptisé Alguex, le projet Eranova devrait pouvoir entrer dans la phase d’exploitation industrielle à l’horizon 2021. L’entreprise, qui a déjà bénéficié d’une aide de 1,03 million d’euros de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), est soutenue par Bpifrance et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

« Cet investissement et cet accord de partenariat nous permettent de rajouter une autre technologie environnementale clé à l’offre actuelle de Symphony, propulsant ainsi le groupe dans une position intéressante sur le marché des bioplastiques qui est en train de progresser à un rythme annuel moyen de 12,5% et devrait atteindre une valeur de 35,5 milliards de dollars d’ici à 2022 selon un récent rapport de Zion Market Research », a indiqué Michael Laurier, Pdg de Symphony Environmental.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un PLA résistant à 200°C

Un PLA résistant à 200°C

Total Corbion PLA lance une nouvelle technologie qui pourrait démultiplier les applications. - Spécialisé dans la production d’acide polylactique (PLA) et des monomères qui le composent, Total Corbion PLA[…]

18/05/2018 | MatériauxBiomatériaux
Arla Foods choisit la brique Signature

Arla Foods choisit la brique Signature

Plastique, recyclable à l’infini et non polluant

Plastique, recyclable à l’infini et non polluant

Cas de force majeure sur deux bioplastiques BASF

Cas de force majeure sur deux bioplastiques BASF

Plus d'articles