Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Van Genechten Packaging s’attaque au coronavirus

Van Genechten Packaging s’attaque au coronavirus

Le cartonnier belge intègre la technologie Lock 3 de Varcotec permettant d’éliminer bactéries et virus de la surface des conditionnements. -

Emballages Magazine s’est déjà penché sur le procédé Lock 3 de l’allemand Varcotec dans son enquête « A la Une » du numéro de septembre 2020 consacré aux emballages antiviraux. A l’époque, la technologie était en cours de développement, des tests étant menés entre le spécialiste des dispersions et le fabricant d’encres et vernis Siegwerk.

Le cartonnier belge Van Genechten Packaging annonce aujourd’hui pouvoir en disposer. « Dans un premier temps, nous voyons des applications principalement sur le marché de l’hygiène en médecine, pour l’emballage de produits sensibles tels que les aliments pour bébés, mais aussi pour des emballages standard tels que celui du thé », indique Frank Ohle, directeur général du groupe. Pour mémoire, le procédé se base sur l’oxygène singulet, un principe utilisé en médecine dans le traitement des tumeurs et des maladies dégénératives.

Vernis en dispersion

Le mécanisme de destruction des micro-organismes est actionné par un photocatalyseur, contenu dans le vernis. Une fois activé par la lumière visible, celui-ci transfère l’énergie sur les molécules d’oxygène environnantes, les rendant très instables et leur permettant, par conséquent, de percer les enveloppes des cellules situées à proximité, en les détruisant. Lock 3 de Varcotec désactive les bactéries, les virus - y compris ceux appartenant à la famille des coronavirus -, les champignons et les spores avec un taux de réussite pouvant atteindre 99,99 % dans des temps très brefs. Le procédé fonctionne indépendamment de l’humidité et de la température ambiante mais a par contre besoin de lumière pour opérer.

La mise en œuvre est simple. Le revêtement peut être, en effet, intégré dans les processus d’impression existant, au niveau du poste de vernissage, lors des étapes de finition de l’emballage. Disponible en vernis transparent ou mat satiné, le vernis, inodore, est efficace pendant trois ans. Il protège donc le produit durant toutes les phases de la supply chain, de l’usine au magasin et de celui-ci au domicile du consommateur. Sur place, l'emballage continuera d'être protégé ce qui peut être utile pour les produits à usage fractionné comme les boîtes de céréales qui peuvent faire l'objet de re-contaminations. 

Flux de déchets

Le revêtement ne nuit pas à la recyclabilité du carton : celui-ci peut être valorisé via les flux de déchets habituels. Il a été certifié comme étant biologique et sans danger pour la santé humaine, y compris dans l’emballage alimentaire. Selon Marc Büttgenbach, directeur commercial de Van Genechten Packaging, le revêtement antiviral deviendra, à terme, un véritable standard :  « Avec Lock 3, nous allons atteindre un niveau de sécurité plus élevé dans les emballages à l’avenir, non seulement pour les produits de base tels que les médicaments, mais aussi pour toute la gamme des applications en carton et en papier. » Le responsable voit dans le commerce électronique, la livraison à domicile, le commerce de détail de produits de soins personnels, d'aliments réfrigérés et surgelés, et même dans les cartes à jouer des marchés potentiels.   

Basé à Turnhout, en Belgique, Van Genechten Packaging réalise un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros avec un effectif de 1600 personnes. Le groupe est spécialisé dans la la fabrication d'étuis et de boîtes en carton. Il dispose de neuf usines de transformation et d'un site d'extrusion pour une production annuelle de 200 000 tonnes de carton.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Economie circulaire

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Les hausses très brutales des matières premières favorisent l’intégration de plastiques recyclés. - Pour Thierry Bonnefoy, peu de chance que le bilan de 2021 ressemble à celui de 2020, un bon[…]

26/02/2021 | BoissonsTous secteurs
Des papiers barrière recyclables chez Mondi

Technologie

Des papiers barrière recyclables chez Mondi

Perle du Nord se convertit au carton

Economie circulaire

Perle du Nord se convertit au carton

Sappi et Syntegon alliés dans le conditionnement form-fill-seal (FFS)

Economie circulaire

Sappi et Syntegon alliés dans le conditionnement form-fill-seal (FFS)

Plus d'articles