Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Sécurité sanitaire

Une pétition contre le bisphénol A

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Une pétition contre le bisphénol A

© O-I

Le Réseau environnement santé lance une campagne visant à interdire la substance dans les plastiques alimentaires.

 

A l’occasion de sa création, le Réseau environnement santé (RES), qui regroupe des organisations non gouvernementales, des scientifiques et des professionnels de santé, a lancé une campagne visant à interdire le bisphénol A (BPA) dans les plastiques alimentaires, en application du principe de précaution. Cette campagne comprend une pétition parlementaire d’interdiction du BPA dans les biberons, adressée aux eurodéputés avec le partenaire européen du réseau, l’Health Environment Alliance (HEAL), une pétition ouverte au public et destinée aux ministres français de la santé et de l’environnement, la diffusion d’une plaquette d’information et de sensibilisation et une étude de biosurveillance auprès des femmes enceintes via les médecins généralistes afin de mesurer leur taux d’exposition.
 
Perturbateur endocrinien. Le RES considère que le BPA est une perturbateur endocrinien -il modifie le fonctionnement du système hormonal-, à l’origine d’un taux plus élevé de maladies cardio-vasculaires, de diabète et d’atteintes hépatiques, ainsi que de fausses-couches. Il serait susceptible de diminuer l’efficacité des traitements de chimiothérapie en cas de cancers du sein et de la prostate. L’exposition via la lactation chez le rat se traduit en outre par un taux plus élevé de tumeurs mammaires à l’âge adulte. Ce faisant, le RES critique les avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) et de l’Agence européenne pour la sécurité alimentaire (EFSA), qui, à partir d’une « base scientifique très discutable », « refusent de réviser une norme basée sur le vieux principe que c’est « la dose qui fait le poison » inadapté aux perturbateurs endocriniens ». Il met en avant également l’enjeu environnemental, le BPA se retrouvant dans les eaux usées et étant toxique pour les organismes aquatiques, et un enjeu de gestion du risque par rapport aux fœtus et aux nouveau-nés.
 
Polycarbonates. Le BPA est un composé chimique présent dans la composition des polycarbonates et des polyépoxy principalement. Il se retrouve dans les biberons, des bouteilles et fontaines d’eau, le revêtement intérieur des boîtes de conserve et des cannettes… et migre dans les aliments notamment sous l’effet de la chaleur. Le Canada a déjà décidé d’interdire son utilisation dans les biberons et plusieurs Etats ou comtés américains (Washington, Minnesota, Connecticut, comté de Suffolk dans l’Etat de New York) sont en passe de l’imiter.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Des difficultés d’approvisionnement pour l’agroalimentaire

Indicateurs

Des difficultés d’approvisionnement pour l’agroalimentaire

23% des entreprises qui ont répondu à une consultation de l’Ania font part de contraintes en matière d’emballages. - Du 24 au 27 mars, l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) a[…]

02/04/2020 | Covid-19
SC Pack se développe dans la décoration

Acquisitions

SC Pack se développe dans la décoration

Porté par le médical, Aptar affiche des ventes en hausse en 2019

Résultats

Porté par le médical, Aptar affiche des ventes en hausse en 2019

Nouveau départ pour SES

Acquisitions

Nouveau départ pour SES

Plus d'articles