Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Une DDM pour Les 2 vaches

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Une DDM pour Les 2 vaches

Afin de lutter contre le gaspillage, la marque de Danone met en œuvre le pacte de Too Good To Go. -

Les 2 vaches a pris la décision d’adopter la DDM en lieu et place de la DLC. Une évolution entamée à compter de novembre 2021 sur les références à la myrtille et au citron qui pourrait paraître simple mais qui ne va pas de soi : la marque de produits laitiers issus de l’agriculture biologique (AB) de Danone a obtenu les accords de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), de la Direction générale de l’alimentation (DGAL) du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et de l’Autorité européenne de sécurité sanitaire des aliments (EFSA). Emballages Magazine revient souvent sur ce chiffre : une partie du gaspillage alimentaire, environ 20%, est attribuée à la mauvaise compréhension par les ménages des dates de péremption des produits emballés.

Confusion

La confusion entre le caractère impératif de la date limite de consommation (DLC), mention « à consommer jusqu’au... », et indicatif de la date de durabilité minimale (DDM) qui se traduit par un subtil « à consommer de préférence avant le… » persiste malgré transformation de la date limite d’utilisation optimale (DLUO) en DDM. Selon l’application Too Good To Go qui a confié une enquête à Ipsos en 2021, 42% des personnes interrogées ne font pas la différence entre les deux. Les consommateurs en viennent alors à jeter par précaution des aliments alors qu’ils ne présentent absolument aucun risque pour la santé. Un yaourt par mois en moyenne selon l’enquête. Or quand il a « bien été conservé à la température indiquée, que son emballage est intact et que l'odeur, l'aspect et le goût sont toujours appétissants », il est toujours bon. Et pour cause ! Un yaourt fermenté est un produit au pH acide, un milieu hostile pour les pathogènes, fabriqué en outre avec du lait pasteurisé ou stérilisé. La réglementation se fonde en réalité sur la quantité de bactéries lactiques vivantes pour définir la DLC. Dans une fiche d'information actualisée en janvier 2021 sur les DLC et DDM, l'Anses explique d'ailleurs que le yaourt constitue « un cas particulier » dans la mesure où le dépassement de la DLC ne présente justement aucun danger. Cet aliment très ancien a d'abord été inventé pour conserver le lait.

Pacte

Une soixante d’entreprises, fédérées par Too Good To Go, ont signé un Pacte sur les dates de consommation en 2020. En France, le gaspillage alimentaire est évalué à 10 millions de tonnes contre 5 millions d’emballages ménagers. « S’il était un pays, le gaspillage alimentaire serait le troisième plus gros pollueur au monde après la Chine et les Etats-Unis », indique Too Good To Go. Soit 10% des émissions de CO2.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Recolim teste les bacs en Inox dans les cuisines centrales

Profession

Recolim teste les bacs en Inox dans les cuisines centrales

Le groupe de travail de trois cuisines intercommunales de restauration collective franciliennes a fait un point d’étape sur la transition vers des contenants réemployables. - En 2019, trois cuisines intercommunales de[…]

02/12/2021 | Acier
Une double couche pour traquer les os dans les filets de poulet

Technologie

Une double couche pour traquer les os dans les filets de poulet

Options veut structurer le réemploi chez les restaurateurs

Economie circulaire

Options veut structurer le réemploi chez les restaurateurs

Riverpack embellit les fêtes de Christophe Roussel

Technologie

Riverpack embellit les fêtes de Christophe Roussel

Plus d'articles