Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Technologie

Un pôle chocolat-confiserie chez Ima

Tiziano Polito
Un pôle chocolat-confiserie chez Ima

Alberto Vacchi est le Pdg d'Ima.

Le constructeur italien rassemble ses compétences pour permettre à ses clients de recourir à un guichet unique du process jusqu’au palettiseur. -

Permettre aux industriels du chocolat et de la confiserie de recourir à un guichet unique en matière de process et de conditionnement jusqu’à la fin de ligne. Tel est l’objectif d’Ima. Le groupe italien spécialisé dans les machines d’emballage crée un pôle dédié à ce secteur d’activité. Il met en avant sa présence internationale, son historique en matière d’innovations et sa connaissance des étapes du processus allant de la transformation de la matière première jusqu’à la fin de ligne. « Chacune des entreprises de ce nouveau cluster apporte une expertise, une expérience et une connaissance spécifique des tendances du marché, le tout étant fusionné en parfaite synergie », résume le groupe dans un communiqué. Les technologies de process sont prises en charge par Ima Active qui cumule des compétences dans le mélange, la granulation, la compression et l'enrobage et est présent, avec ses laboratoires d’essais, à la fois en Italie et aux États-Unis.

Comptage

De son côté, la filiale Gima apporte son expérience dans le domaine de l'emballage primaire avec ses machines pour le conditionnement de chewing-gums, bonbons mous, moelleux ou durs ou les gelées, à l’intérieur de boîtes en carton, pots ou flacons. Ima Safe interviendra quant à lui pour la partie blister, avec, en amont, des solutions pour le comptage et, en aval, la mise en carton de gommes et de bonbons. Ima FLX, le hub dédié à l’emballage souple, proposera des solutions pour le conditionnement sous sachet ou flowpack de type form-fill-seal (FFS) en technologie horizontale ou verticale grâce à l’appui des marques Ilapak, Eurosicma, Delta et Tecmar, ces deux dernières étant respectivement basées aux États-Unis et en Argentine. Enfin, pour l’emballage secondaire et la fin de ligne, Gima, Ciemme ou encore BFB proposeront leurs solutions de suremballage, d'emballage étirable et rétractable et leurs encaisseuses à chargement par le haut et sur le côté, celles pour les présentoirs et le wrap-around.

L’objectif de ce « cluster » est également de fournir du conseil autour de matériaux considérés comme plus en phase avec l’environnement alors que la réglementation sur les plastiques à usage unique se durcit, en France comme en Europe. Quelque 150 industriels étaient présents lors de la présentation officielle du cluster. 

Ima est spécialisé dans les machines de conditionnement pour les secteurs de la pharmacie, de la cosmétique, du thé et du café, des produits alimentaires. L'entreprise a récemment diversifié ses activités dans le domaine des composants pour moteurs électriques pour l’automobile. Présent dans 80 pays, le groupe italien emploie 6200 personnes dans le monde, avec 45 usines et 50 filiales commerciales. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros en 2019.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Dr Schär recourt au plastique chimiquement recyclé

Economie circulaire

Dr Schär recourt au plastique chimiquement recyclé

Le spécialiste du sans-gluten va proposer un emballage de pain élaboré par Niederwieser avec DSM et Sabic. - Les lancements d’emballages à base de plastique issu du recyclage chimique ne cessent de se[…]

Quand la SNCF déraille…

Editorial

Quand la SNCF déraille…

L’Europe ouvre les débats sur le Nutri-Score

Profession

L’Europe ouvre les débats sur le Nutri-Score

« Je suis un ambassadeur du juste emballage », explique Arnaud Le Berrigaud

Economie circulaire

« Je suis un ambassadeur du juste emballage », explique Arnaud Le Berrigaud

Plus d'articles