Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Un nouveau consortium pour recycler le polyester

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Un nouveau consortium pour recycler le polyester

© Alpla

Alpla, Britvic, Danone, Remondis et Unilever s’associent autour de la technologie BP Infinia. -

Aucune solution ne doit être négligée dans le domaine du recyclage chimique des plastiques. C’est probablement le principe qui guide un certain nombre d’acteurs, puisque des entreprises déjà engagées par ailleurs viennent de s’associer dans un nouveau consortium. Cette fois, au cœur du projet se trouve la technologie du groupe pétrochimique BP, baptisée BP Infinia, basée sur la dépolymérisation et axée sur le traitement des déchets en polyéthylène téréphtalate (PET) difficiles à recycler et opaques, tels que les bouteilles très colorées et les barquettes alimentaires. Les partenaires de l’initiative sont, pour l’emballage, l’autrichien Alpla, pour l’agroalimentaire, le britannique Britvic et le français Danone, pour les biens de consommation, le néerlando-britannique Unilever et, pour la gestion des déchets, l’allemand Remondis.

Usine pilote

Si le PET est l’un des plastiques les plus collectés et recyclés, seulement 12% des bouteilles en PET redeviennent des bouteilles, d’après des données de BP. Le reste est utilisé dans d’autres applications, qui finissent leur parcours dans les décharges ou incinérées. C’est pourquoi les membres de ce consortium veulent « accélérer la commercialisation de la technologie, des infrastructures et de la demande nécessaires pour traiter les milliards de bouteilles et de barquettes alimentaires en PET opaques et difficiles à recycler qui sont actuellement éliminées chaque année, y compris ceux qui sont difficiles à recycler par les méthodes de recyclage conventionnelles actuelles ». Ils pourront s’appuyer sur l’usine pilote dont BP a annoncé la construction aux États-Unis en octobre dernier, pour 25 millions de dollars, « afin de prouver la pertinence de la technologie avant de passer à la commercialisation à grande échelle ».

D’autres entreprises pourront rejoindre ce consortium dans le futur. « Nous savons que nous ne pouvons pas créer de circularité par nous-mêmes. C'est pourquoi nous sommes ravis de travailler avec des leaders de l'industrie pour développer et prouver un modèle commercial pratique qui, nous l'espérons, contribuera à rendre tous les types de déchets de polyester recyclables à l’infini », déclare Rita Griffin, la directrice générale de la division pétrochimie de BP.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Thyssenkrupp Rasselstein se passe du chrome

Technologie

Thyssenkrupp Rasselstein se passe du chrome

Avec Rasselstein CFPA, le sidérurgiste allemand propose un produit de passivation du fer-blanc à base de titane. - Jusqu’à présent, la passivation du fer-blanc utilisé dans les emballages[…]

21/01/2020 | AcierConserves
Une nouvelle identité pour Bosch Packaging Technology

Acquisitions

Une nouvelle identité pour Bosch Packaging Technology

Nestlé investit dans les plastiques recyclés

Economie circulaire

Nestlé investit dans les plastiques recyclés

Un sachet monomatériau pour Knorr

Technologie

Un sachet monomatériau pour Knorr

Plus d'articles