Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Un détecteur qui a fait ses preuves

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Un détecteur qui a fait ses preuves

© Robcis

Installé chez Herbapac, le modèle IX-GA 2475 d’Ishida a été l’un des premiers rayons X vendus en France. -

Le contrôle de la qualité demeure une exigence primaire lorsque l’on tient à sa réputation, notamment quand on exporte à l’étranger et plus en particulier au Japon. Basé à Geispolsheim (Bas-Rhin), Herbapac s’est doté au tout début de son activité d’un détecteur à rayons X modèle IX-GA 2475 d’Ishida afin de renforcer le contrôle sur sa ligne de conditionnement de thé. L’équipement, le premier de ce type à être installé en France, a remplacé un détecteur de métaux qui, comme son nom l’indique est efficace contre les particules en fer ou en acier mais ne peut rien contre le verre, les cailloux, les os et toute une série de corps denses qui sont par contre « vus » par les rayons X.

Thés en vrac

Dix ans plus tard, l’IX-GA 2475 est encore à l’œuvre dans cette co-entreprise créée par les groupes Salpa et Fauchon. Il permet d’inspecter des thés en vrac importés de Chine, d’Inde, du Japon, de Corée, d’Afrique, d’Amérique du Sud puis conditionnés sur place en boîtes et en sachets. La ligne achemine entre 25 et 75 kg de produits par heure. Le flux et rigoureusement contrôlé. Les produits sont ensuite vendus en France et à l’export en boutique, dans les cafés-hôtels-restaurants, les épiceries fines. Avant chaque démarrage du système, l’opérateur s’assure du bon fonctionnement de la machine en effectuant un test au moyen de billes de calibrage de 0,6 mm, 2 mm et 4 mm de diamètre, respectivement en métal, caoutchouc et quartz.

Algorithme génétique

Le système intègre un algorithme génétique - la technologie a été baptisée GA par Ishida -  capable de décupler la qualité de détection. L’idée consiste à permettre au logiciel d’affiner sa détection en totale autonomie, par auto-apprentissage, en analysant les données d'images sur plusieurs campagnes de production et en créant un journal de comparaisons. La qualité de détection est d’autant plus importante que, dans 90% des cas, dans le thé,  les contaminants sont toujours les mêmes, à savoir des cailloux. « Nous sommes pleinement satisfaits de ce système de détection qui sécurise notre production. Facile à utiliser, il se nettoie très facilement grâce au démontage/remontage sans outil. Nous prévoyons d’investir environ 1,6 millions d’euros sur deux ans dédiés, entre autres, à la création d’une troisième ligne automatisée de sachets de 2 g », souligne Fanny Husselstein, directrice de l’usine. De conclure : « Nous envisageons ainsi d’augmenter notre cadence de 160 à 240 sachets/minute ».

Herbapac réalise un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros avec 80 personnes. L’entreprise produit 300 tonnes de thé par an.  

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Des couchages à la carte avec Walki

Des couchages à la carte avec Walki

Le papetier finlandais veut combiner fonctionnalités et aptitudes au recyclage. - Avec Walki-Pack et Walki-Cup, Waki propose des gammes de cartons pour emballages alimentaires et gobelets en carton pour boissons froides ou chaudes dont le[…]

20/05/2019 | BoissonsCarton plat
Tupperware signe avec Sabic

Tupperware signe avec Sabic

Yuka franchit les 10 millions de téléchargements

Yuka franchit les 10 millions de téléchargements

Ceisa Packaging optimise son impression

Ceisa Packaging optimise son impression

Plus d'articles