Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Sécurité sanitaire

Un bilan encourageant pour le Pacte sur les dates de consommation

Arnaud Jadoul
Un bilan encourageant pour le Pacte sur les dates de consommation

© Too Good To Go

Dix-huit mois après le lancement du projet, Too Good To Go publie un rapport d’impact. 3000 gammes de produits sensibilisent le consommateur sur les dates de durabilité minimale (DDM). -

Dix-huit mois après le lancement officiel du Pacte sur les dates de consommation, Too Good To Go publie le premier rapport d’impact du projet, qui contient dix engagements concrets. Championne de la lutte contre le gaspillage alimentaire, la start-up s’est engagée depuis plusieurs années en faveur de l’amélioration de la compréhension de ces dates. La question serait responsable, en effet, de 20% du gaspillage chez le consommateur. Et le bilan est assez encourageant. Si une seule marque – Les 2 Vaches, du groupe Danone – a remplacé les dates limites de consommation (DLC) par des dates de durabilité minimale (DDM) pour les produits qui ne sont pas hautement périssables et peuvent encore se consommer après la date, 62 entreprises se sont engagées à réduire le gâchis provoqué par ces dates en signant le pacte. Mieux : d’après une étude Ipsos, 15 millions de Français ont été touchés par la campagne de sensibilisation aux DDM d’octobre 2020 et 42% déclarent avoir changé leur comportement, consommant à temps les produits à DLC et ne jetant plus systématiquement les DDM dépassées. Par ailleurs, 71% savent qu’il existe deux types de dates et 82%, ce qu’est une DDM.

603 rayons antigaspi

Too Good To Go se félicite d’autres résultats significatifs. Ainsi, 3000 gammes de produits des marques Chocapic, Isio 4, La Vache qui rit, Mousline, St Môret…intègrent désormais une sensibilisation aux DDM sur l’emballage avec les pictogrammes « Observez, sentez, goûtez ». L’engagement a été mis en place par dix-sept signataires, industriels ou distributeurs. En outre, neuf enseignes – Auchan, Carrefour, Casino, Cora, La Grande Épicerie de Paris, Naturéo, Supermarché Match, Système U, Terre d’Oc – ont déployé au total 603 rayons « antigaspi », qui proposent des produits à DDM proche ou dépassée.

Enfin, les travaux se poursuivent autour de cette thématique. Au nom du pacte, Too Good To Go a rejoint le comité de pilotage de Plateforme associations, pour construire une cartographie libre d’accès qui recense tous les acteurs antigaspi du territoire. Un groupe de travail regroupant industriels et distributeurs autour de la logistique a été créé pour diminuer le gaspillage alimentaire qui lui est lié.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un nouveau DG pour EDS Emballage

Carnet

Un nouveau DG pour EDS Emballage

François-Emerick de Forville rejoint le concepteur et distributeur d’emballages pour la grande distribution. - Changement de gouvernance chez EDS Emballage : François-Emerick de Forville rejoint l’entreprise[…]

08/12/2021 | Plastiques
NumAlim lance UniversAlim

Réglementation

NumAlim lance UniversAlim

Kellogg teste le sachet papier au Royaume-Uni

Economie circulaire

Kellogg teste le sachet papier au Royaume-Uni

Dix-neuf lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Profession

Dix-neuf lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Plus d'articles